S'abonner
Non classé

Une nouvelle jeunesse pour le fleuron de 3M

Publié le 23 janvier 2019
Par Romain Baly
2 min de lecture
Devenue en l'espace de vingt ans une référence dans tous les ateliers, la solution de préparation de peinture simplifiée de 3M, autrement plus connue sous le nom de PPS, se réinvente avec plusieurs innovations imaginées pour optimiser la productivité des peintres.
Le nouveau PPS dispose notamment d'un nouvel adaptateur assurant une meilleure stabilité sur le pistolet.

 

L'innovation n'est pas un vain mot chez 3M. Chaque année, la multinationale américaine investit près de 6 % de son chiffre d'affaires (32 milliards d'euros en 2018) en R&D. De quoi donner du grain à moudre aux 85 laboratoires du groupe qui déposent chaque année 3 000 brevets ! Cette faculté à créer prend tout son sens dans le PPS. On l'oublierait presque mais, en l'espace de vingt ans, 3M a établi de nouveaux standards dans les ateliers en révolutionnant le travail des peintres. Après deux décennies de réussite, le système de préparation de peinture simplifiée se réinvente.

Le goût du détail

"C'est devenu une référence sur le marché. Quand on interroge les professionnels, on nous explique souvent que le PPS est parfait et qu'il ne faut rien changer, se félicite Jérôme Suchier, ingénieur chez 3M France. En analysant le produit de plus près et surtout en écoutant attentivement ce que nous racontent nos interlocuteurs, nous nous sommes tout de même aperçus que nous pouvions aller encore plus loin et corriger certains petits défauts". D'où le déploiement du PPS 2.0 qui, à l'inverse du premier, mise sur les détails pour se différencier.

Pour faciliter le nettoyage, simplifier sa connexion avec le godet et renforcer sa stabilité sur le pistolet, l'adaptateur du PPS a été élargi. Autre évolution avec l'adoption d'un nouveau couvercle en forme de dôme qui intègre un filtre sur toute sa surface. Une nouvelle forme qui permet d'uniformiser la pulvérisation tout en augmentant le débit de 5 à 6 %. Le système de verrouillage du couvercle est quant à lui intégré à celui-ci, optimisant ainsi le travail du peintre en diminuant le nombre de pièces détachées à manipuler.

Pas d'évolution tarifaire

Notons enfin l'intégration d'une fenêtre de visibilité sur le godet, permettant de voir en permanence la qualité de peinture restante et de maintenir la poche au moment d'enlever le couvercle, et d'un bouchon d'étanchéité plus large pour faciliter le stockage des poches. "Ça ne parait rien comme ça mais, au quotidien, ce sont tous ces détails qui font que le peintre va travailler plus efficacement, plus rapidement, plus proprement aussi, et c'est typiquement ce que nos clients attendent de nous", ajoute Jérôme Suchier.

Vendu au même prix que la précédente génération (dont la commercialisation se poursuit malgré ce lancement), le "pack" PPS 2.0 s'enrichit avec la fourniture d'un godet rigide dans chaque commande. Une façon pour 3M de rester fidèle à sa philosophie au travers de laquelle l'innovation est toujours associée à la proximité client. En optimisant la productivité des peintres en réduisant le nombre de tâches sans valeur ajoutée, l'équipementier s'inscrit parfaitement dans cette tendance.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle