S'abonner
Equipements

Chez Weinmann, la cabine de peinture s'ouvre au monde

Publié le 17 septembre 2020
Par Romain Baly
3 min de lecture
Installée dans le nouvel atelier du pôle d'excellence auto du CFA de la CCI Oise, la dernière cabine du fabricant alsacien révolutionne les codes du genre. Parois en verre, impact sonore quasi nul, empreinte écologique réduite, la Crystal Vision a tout pour elle.
Innovation majeure de ce projet, la cabine Crystal Box prend place au milieu de ce nouvel atelier.
Innovation majeure de ce projet, la cabine Crystal Box prend place au milieu de ce nouvel atelier.

Ce mardi 16 septembre 2020, une certaine effervescence accompagnait le CFA de la chambre de commerce et d'industrie de l'Oise. Après deux ans et demi d'attente, le nouveau pôle d'excellence automobile de l'établissement a été officiellement inauguré en présence de quelques personnalités de renom. A l'invitation de Philippe Enjolras, président de la CCI Oise, Xavier Bertrand, président du Conseil Régional des Hauts-de-France, Yves Riou, représentant du CNPA, ou encore Jean-Louis Vincent, président d’OPCO Mobilités, avaient fait le déplacement.

CFA de la CCI Oise de Nogent-sur-Oise.

Et si l'essentiel des festivités s'est déroulé à l'extérieur, distanciation sociale oblige, le plus important était bien à l'intérieur. C'est en effet ici, à Nogent-sur-Oise, que Weinmann Technologies a dévoilé sa dernière création. Plus que d'équiper l'atelier, la société alsacienne (40 salariés, 7 millions d'euros de CA) a pris une part active dans la création de ce projet en étant associée à la construction du bâtiment. Une manière d'en optimiser l'organisation. Weinmann y a installé sept postes de tôlerie, trois aires de préparation, une autre dite de "haute technicité" dédiée aux opération de marbre, de découpe et de soudure, ainsi qu'un labo de préparation des teintes.

La carrosserie redevient tendance

Mais l'élément central se trouve au cœur de l'atelier. Comme le souligne André Courtois, président du fabricant, "pendant longtemps la carrosserie était cachée, au fond de l'atelier, bien derrière la mécanique. Aujourd'hui, les choses changent. Les professionnels n'hésitent plus à valoriser ce métier. Mettre cette cabine au centre de cet espace traduit bien cela". Plus que sa place, c'est surtout l'aspect de la Crystal Vision qui dénote. Bien aidé par la présentation passionnée de Nicolas Bruner, responsable de projets, l'œil reste scotché sur cette élégante "boîte" vitrée loin des standards habituels des cabines de peinture.

Modèle unique en son genre, celle-ci est ouverte sur l'extérieur. Les panneaux latéraux ont été remplacés par de grandes baies vitrées, ce qui a forcé les ingénieurs de Weinmann à revoir entièrement la conception avec des contraintes de charge reposant désormais sur les angles. Grâce à cela, les élèves pourront suivre leurs cours au plus près et sans équipement spécifique. D'ici quelques jours, un système audio permettra également au professeur ou à l'élève présent à l'intérieur de communiquer avec le monde extérieur.

Coûteux mais durable

Pour faciliter le travail de l'opérateur, cette cabine dispose notamment d'une table élévatrice.

Autre atout, un gros travail a été réalisé sur les nuisances sonores de la machine. Portes fermées et à pleine puissance, aucun bruit n'émane de la Crystal Vision... Comment est-ce possible ? Tout simplement en déportant la machinerie 15-20 mètres plus loin, à l'extérieur du bâtiment. Des efforts ont également été fait pour rendre cet outil, à la base très énergivore, plus écologique. Deux systèmes d'énergie différents se complètent et permettent de mieux absorber les phases actives et inactives. Weinmann évalue à 50 % le gain énergétique grâce à ce dispositif.

Enfin, comme le diable est dans les détails, d'autres innovations ont été intégrées telle que cette table élévatrice permettant d'abaisser le véhicule jusqu'à 20 centimètres et de le surélever de plusieurs dizaines de centimètres. Un atout non négligeable pour permettre au peintre de travailler de façon optimale les bas de caisse ou les toits. Côté tarif, tout l'équipement de l'atelier est évalué à 550 000 € dont 125 000 € uniquement pour la Crystal Vision. Un coût élevé mais comme le rappelle André Courtois, la durée de vie de ses cabines, d'au moins trois décennies, permet de rentabiliser l'investissement.

 

 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle