S'abonner
Distribution

André Brutinel, la retraite d'un personnage incontournable de la rechange

Publié le 19 juillet 2022
Par Romain Baly
2 min de lecture
Fin 2021, à quelques mois de son 80e anniversaire, André Brutinel s'est définitivement retiré des affaires. De quoi revenir sur la fabuleuse aventure du Gapençais dans la pièce qui lui a valu le coup de cœur des Grands Prix de la Rechange.
Depuis début 2022, André Brutinel profite d'une retraite bien méritée après presque 60 années passées dans la pièce.
Depuis début 2022, André Brutinel profite d'une retraite bien méritée après presque 60 années passées dans la pièce.

Le 18 juin dernier, André Brutinel a fêté ses 80 ans. Une vie en forme d'épopée pour un homme qui aura dédié près de six décennies à sa passion. En lui décernant ce Coup de cœur, les membres de notre jury ont voulu rendre un vibrant hommage à ce "sacré personnage", "incontournable dans la profession" , "pas facile dans les affaires, mais terriblement attachant".

À l'énoncé de cette nouvelle, le principal intéressé s'en étonne dans un éclat de rire, avant de partager son plaisir. "C'est toujours une certaine satisfaction, explique-t-il. Je pense que la profession voit en moi un vieux briscard, avec du caractère, mais aussi quelqu'un d'honnête, de franc, qui a mené sa barque et a toujours défendu les siens."

Le Gapençais est tombé très tôt dans la marmite de la pièce. Enfant, il traîne dans l'entreprise de son père, spécialisé dans les pièces détachées de motos et vélos. À 15 ans, il accompagne le paternel dans ses tournées et prend goût à cet univers. En 1964, au retour d'un service militaire passé en Bretagne, il crée la SFAC avec son frère. Y consacrant 14 à 15 heures quotidiennement, André Brutinel réussit à développer son affaire.

Tous les cinq ans environ, la SFAC rachète ou crée des succursales. De quoi étendre le maillage et offrir une reconnaissance régionale au distributeur. Au début des années 80, il se lance un autre défi en intégrant l'Agra. Fondée à Lyon en 1950, l'Amicale des Grossistes du Rhône-Alpes fédère des professionnels locaux autour d'une organisation défendant leurs intérêts.

Partir pour mieux revenir

En 1989, sous l'impulsion notamment du dirigeant, l'Agra, qui est entre-temps devenue un GIE, se dote d'une plateforme nationale à Villefranche-sur-Saône. Nommé président en 2000, André Brutinel a alors beaucoup ferraillé pour son entreprise comme pour son groupement. Usé par des soucis personnels, il tire sa révérence. "Je n'avais plus la tête à ça, mon épouse était ma seule préoccupation", évoque-t-il pudiquement.

En 2004, le voyant tourmenté par le chagrin, ses proches lui suggèrent de revenir dans la partie. Ce qui ne devait durer que deux ans se prolongera pendant dix-sept ans ! "J'ai accepté cette proposition car ça me donnait un but. Et puis j'ai toujours aimé les challenges." Déterminé comme jamais, André Brutinel va faire feu de tout bois pendant cette seconde carrière. La SFAC est consolidée, Autolia voit le jour (en 2006) et l'Agra se développe à un rythme effréné, déménageant notamment en 2009 à Décines puis, trois ans plus tard, à Meyzieu.

Le tout sans jamais se départir de deux idées maîtresses. La première est que le métier de distributeur ne doit pas craindre d'évoluer. Lui qui a connu l'arrivée des centres autos et des pure players, le boom du diesel et, plus récemment, de l'électrique, en appelle au sens de l'adaptation. La seconde est que, finalement, même si les rapports ont chanté, l'humain reste au centre du jeu. Avec les adhérents, c'est une certitude.

A lire aussi : Laurent Brutinel reprend la direction générale de l’Agra

Mais même avec les fournisseurs ? "Bien sûr ! Il y a le business, les épreuves de force des négociations, mais derrière tout ça, on se respecte." Les nombreuses marques d'affection reçues fin 2021 lors de son départ à la retraite ont touché le taiseux André Brutinel, qui se partagera désormais entre sa région natale et l'île de Madagascar. "Je vais profiter d'autres choses tant que la santé va", affirme-t-il dans un dernier sourire.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle