S'abonner
Distribution

Automotor France lance son réseau de distribution

Publié le 14 mars 2019
Par Mohamed Aredjal
< 1 min de lecture
Très actif en ce début d’année, Automotor France a profité du salon Equip Auto Algérie pour inaugurer son premier magasin à Oran, en partenariat avec un distributeur local. L’initiative pourrait faire tache d’huile de l’autre côté de la Méditerranée.
Automotor France s'est associé C&F Automotive pour ouvrir son magasin d'Oran.
Automotor France s'est associé C&F Automotive pour ouvrir son magasin d'Oran.

 

C’est à Oran, en Algérie, qu’a vu le jour le premier magasin AF. Inauguré début mars, à la veille de l’ouverture du salon Equip Auto Algérie (11 au 14 mars 2019), ce point de vente est le fruit de la collaboration du spécialiste de l’export et de son partenaire local, le distributeur algérien C&F Automotive. Particularité de ce site : il se concentre essentiellement sur les références asiatiques de la marque AF. "Le parc roulant d’Oran compte beaucoup de véhicules coréens. Notre partenaire souhaitait répondre aux besoins de son marché", explique Olivier Van Ruymbeke, président d’Automotor France.

Ce premier magasin aux couleurs de la marque de distribution d’Automotor France doit aider l’exportateur à simplifier l’accès à ses produits, tout en augmentant la visibilité de sa gamme. Il s’inscrit également dans la stratégie de développement d’AF mise en route depuis quelques mois par la société française. Commercialisée sur 52 pays, principalement émergents, la gamme de pièces est devenu un axe de développement prioritaire pour Automotor France, qui vient de démarrer sa commercialisation dans l’Hexagone via le réseau de plateformes GPI.

L’exportateur ne s’en cache pas : il veut positionner AF, sur l’ensemble de ses marchés, comme une alternative crédible aux marques des équipementiers et couvrir, à terme, 80 à 85 % des besoins du réparateur.

Faut-il dès lors s’attendre à un déploiement d’un réseau de magasins AF dans nos frontières ? Olivier Van Ruymbeke n’exclut pas cette éventualité même s’il se montre prudent, préférant attendre les premiers résultats du site oranais. "Ce premier point de vente doit nous permettre de tester la réaction du marché", conclut le président.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle