S'abonner
Distribution

Autopuzz continue de voir en grand

Publié le 23 février 2022
Par Florent Le Marquis
2 min de lecture
Spécialiste de la vente et de l’entretien de voitures d'occasion électriques, la société lorientaise, filiale du groupe Hory, a connu une croissance de 20 % en 2021. Pour 2022, les ambitions d’Autopuzz ne faiblissent pas.
Autopuzz a connu une croissance de 20 % en 2021. © Autopuzz
Autopuzz a connu une croissance de 20 % en 2021. © Autopuzz

Autopuzz continue de progresser. Après une croissance de 30 % en 2020, la filiale du groupe Hory, fondée en 2014, annonce un chiffre d’affaires de nouveau en hausse de 20 % en 2021, à 23 millions d’euros.

"Nous sommes en croissance sur l’ensemble de nos secteurs et services. Notre exercice 2021 est très positif, que ce soit sur la vente de pièces détachées, véhicules sans permis, véhicules électriques, sur la réparation ou le SAV. Nos carnets de commandes sont pleins deux à trois mois à l’avance", commente Guillaume Ramirez, directeur d’Autopuzz.

Entretien et livraison à domicile

Parmi les réussites de 2021, Autopuzz a intégré une logique de "SAV zéro km" : une offre allant du devis à la remise des clés, puis jusqu’à la prise en charge du véhicule, l’entretien et la réparation. L'entreprise lorientaise a ainsi développé avec succès ses services de réparation à domicile, avec deux techniciens itinérants, et de livraison à domicile. Les sites de Lorient, Bordeaux et Lyon et le garage partenaire de Paris bénéficient, en outre, d'un service de click & collect. En 2022, Autopuzz entend élargir son éventail de prestations pour les clients professionnels avec une offre de SAV sur-mesure et une duplication du service de livraison.

Dans le même temps, la société bretonne a vendu plus de 160 véhicules à une centaine d’acteurs du Grand Ouest : Banque Populaire Grand Ouest, le Département de la Mayenne, Ouest France, et plusieurs mairies souhaitant renouveler leurs flottes et se tourner vers l’électrique. "Nous avons pour ambition de nous rapprocher de ces cibles, engagées auprès de l’Etat dans le cadre du plan vert et des accords de Paris. Leurs flottes de véhicules représentent pour eux une partie très énergivore. Nous comptons nous structurer davantage pour mettre en place un support qui leur serait dédié et répondre de la façon la plus optimale à leurs attentes", explique Quentin Mezerette, directeur de développement d’Autopuzz.

L’après Bluecar en préparation

En 2022, la société compte également finaliser la vente des 600 anciens véhicules Bolloré restants, après le rachat du stock de Bluecar au principal intéressé il y a deux ans, lorsque l’entreprise a fait le pari de l’électrique. Elle en a déjà écoulé plus de 3 000. Rappelons d'ailleurs qu'à l'achat d’un de ces véhicules, les automobilistes peuvent encore bénéficier de la prime à la conversion jusqu’en juillet prochain. Elle peut s'élever de 2 500 à 5 000 euros selon le revenu fiscal, pour une voiture qui coûte entre 6 490 et 6 900 euros, pour les versions les plus récentes.

Cette année, Autopuzz compte poursuivre sa professionnalisation dans le secteur électrique et ouvrir son champ d’expertise à de nouvelles offres et à de nouveaux services. La société projette de se développer davantage sur le territoire, en créant notamment de nouveaux sites de vente et de réparation. Et a l’intention de pénétrer de nouveaux marchés, comme celui des mobilités douces électriques.

Un nouveau partenariat sur le territoire est également en discussion. "Nous sommes sollicités par des constructeurs de véhicules électriques et hybrides. Certains acteurs dans la mobilité électrique, autre que l’automobile, nous contactent aussi. Notre équipe est jeune et modulable, nous avons besoin de nouveau challenge", conclut Guillaume Ramirez.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle