S'abonner
Rechange

Confinement : nouvelle baisse de trafic attendue dans les ateliers

Publié le 16 novembre 2020
Par Mohamed Aredjal
2 min de lecture
Déjà fortement ralentie par le confinement, l’activité des garages risque une nouvelle fois de se contracter selon les données issues de l’éditeur 3DSoft et du cabinet Reseaulution. Les prévisions les plus pessimistes tablent sur un recul de 30 % d’ici à fin novembre 2020.
Après deux semaines à assurer les rendez-vous inscrits au calendrier, les atelier pourraient connaître une baisse significative de fréquentation.
Après deux semaines à assurer les rendez-vous inscrits au calendrier, les atelier pourraient connaître une baisse significative de fréquentation.

Deux semaines après le début du nouveau confinement, les ateliers pourraient connaître une baisse d'activité dans les prochains jours. C’est la prévision établie par les consultants du cabinet Réseaulution, qui entrevoient un repli à compter du 16 novembre 2020.  "Il y aura une baisse d'entrées à l'atelier de l'ordre de 25 à 30 %", craint Arnaud Lopez, dirigeant de Réseaulution, spécialiste dans l'optimisation des ressources à l'après-vente et dans le coaching des équipes.

Estimant que les réparateurs ont su maintenir leurs services lors des premiers jours du confinement grâce à des efforts de communication, ce dernier envisage désormais une baisse des sollicitations. Pour étayer ses propos, le dirigeant s’appuie notamment sur les observations de ses clients, qui ont enregistré une baisse de 25 à 40 % de leurs appels entrants.

Un recul d’activité perceptible depuis septembre

Les prévisions de Réseaulution sont en partie partagées par l’éditeur 3DSoft. Se basant sur les données issues de ses DMS (MecaPlanning, Kairos-LS, etc.), la société confirme un ralentissement d’activité dans les garages depuis septembre 2020. Sur le périmètre étudié, le nombre de rendez-vous mensuel moyen s'est contracté de 1,1 % par rapport à 2019, tombant à 259. Plus significative encore est la baisse du volume d'heures facturées. En s'établissant à 2h30 environ en moyenne, elle a perdu 9 % en un an. "Les clients se concentrent sur l'indispensable et délaissent les autres travaux", interprète Benoît Perronet, directeur commercial de 3D Soft.

Depuis le début du confinement, ce recul d’activité s’est accentué. Durant les six premiers jours de novembre 2020, les rendez-vous et les heures facturées ont fondu de 12 %, en comparaison à l'an passé. "Il y a eu 15 à 30 % d'annulation de créneaux en zone péri-urbaine", relève le directeur commercial. Pour contenir ce ralentissement, l'éditeur a réagi immédiatement avec une fonctionnalité qui envoie un lien aux clients pour que ceux-ci disposent d'une attestation dûment complétée à présenter aux forces de l'ordre en cas de contrôle. "La moitié de nos utilisateurs l'ont tout de suite adopté pour réassurer les clients", explique Benoît Perronet.

Quid de ces prochaines semaines ? Ce dernier se montre prudent et table sur une baisse d’environ 5 % pour la seconde moitié du mois de novembre. Mais le directeur commercial de 3DSoft ne souhaite pas s’essayer à des projections sur les travaux qui seront commandés, les données issues de ses outils manquant pour cela d’homogénéité. Wait and see

 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle