S'abonner
Equipementiers

Valeo lance ses sites après-vente à l’international

Publié le 29 juin 2021
Par Nicolas Girault
< 1 min de lecture
L’équipementier français dynamise sa stratégie de communication digitale avec 19 nouveaux sites web d’information dédiés à l’après-vente déployés dans plusieurs marchés étrangers. Valeo répond ainsi à la multiplication des références et des technologies.
Ci-dessus, la version française du nouveau site d'information de Valeo. L'identification de la pièce donne accès à de nombreuses information pour les professionnels.
Ci-dessus, la version française du nouveau site d'information de Valeo. L'identification de la pièce donne accès à de nombreuses information pour les professionnels.

Valeo a refondu ses sites dédiés aux activités de l’entretien et de la réparation automobile. Au total, 19 nouveaux portails viennent d’être mis en service, dont un international et dix-huit par pays*. Ils ont été conçus pour permettre aux professionnels d'accéder plus efficacement aux informations techniques de l'équipementier.

A partir de l’identification d’un véhicule – via son immatriculation ou son code VIN, selon les pays – ou d’une référence de pièce, un seul clic suffit pour afficher le contenu technique d'un produit de la marque. Rappelons que le catalogue de Valeo compte plus de 45 000 pièces pour automobiles et plus de 5 000 pour camions. Environ 10 000 d’entre elles, entièrement nouvelles, y ont été enregistrées au cours de l’année 2020.

Répondre au déficit de formation

Parallèlement, l’outil Valeo Tech Assist dispense informations et formation en ligne, sur ordinateurs, tablettes et portables. L'équipementier propose ainsi de la documentation technique sous formes de bulletin, d’instructions et de films de montage. Tandis que 450 modules de formation à distance y sont aussi disponibles. Valeo affirme avoir ainsi formé plus de 65 000 professionnels en session numérique.

En mettant ces outils à disponibilité, la marque répond donc à la pénurie de formation. Mais elle veut aussi prévenir la progression des problèmes liés à la maintenance et à la réparation de véhicules de plus en plus complexes.

*10 sites en Europe (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Royaume-Uni, Russie), ainsi qu'en Turquie, Etats-Unis, Canada, Mexique, Brésil, Argentine, Inde, Chine et Thaïlande.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle