S'abonner
Distribution

LKQ se renforce en Belgique et aux Pays-Bas

Publié le 2 mars 2017
Par Romain Baly
< 1 min de lecture
Le géant américain de la distribution de pièces étend son rayonnement en Europe avec la reprise de plusieurs distributeurs au Benelux représentant 25 points de vente.
Le géant américain de la distribution de pièces étend son rayonnement en Europe avec la reprise de plusieurs distributeurs au Benelux représentant 25 points de vente.
Le géant américain de la distribution de pièces étend son rayonnement en Europe avec la reprise de plusieurs distributeurs au Benelux représentant 25 points de vente.

A l'instar d'Autodistribution ou d'Alliance Automotive Group, LKQ Corporation poursuit ses emplettes sur le Vieux Continent, contribuant ainsi à renforcer la concentration du secteur aftermarket européen. Après avoir racheté en fin d'année dernière la société Mekonomen AB, leader de la distribution de pièces détachées en Europe du Nord, le géant américain vient d'amorcer la reprise de quatre distributeurs basés en Belgique et au Pays-Bas.

Les actionnaires de De Jonghe Autoparts, d'Henrard, d'Autoparts Prosec et de Sergoyne ont ainsi conclu un accord avec la société Sator, l'une des trois filiales européennes de LKQ avec ECP (en Grande-Bretagne) et Rhiag (Italie, Suisse et l'Est du continent), portant sur la reprise de leurs entreprises. Celles-ci représentent 23 établissements en Belgique ainsi que deux autres aux Pays-Bas. Le montant de l'opération n'a pas été divulgué alors que les autorités belges doivent encore donner leur aval.

"Avec ces reprises, nous disposons d'un réseau fortement progressiste, note Adriaan Roggeveen, porte-parole de Sator. Nous avons pour ambition d'être représentés dans toutes les villes importantes de Belgique par des établissements forts et bien assortis, capables de servir les professionnels de l’automobile dans leur région, avec un assortiment maximum de stock. […] En plus des livraisons de marchandises et de services, nous serons ainsi à même de proposer tout support imaginable en matière de formation, technique, marketing et formules d’atelier".

Grâce à cette opération, LKQ renforce son leadership au Benelux, nonobstant le poids que pèse Autodistribution dans cette région depuis la reprise, à l'été 2016, de la société Doyen Auto. Le géant américain revendique toutefois un chiffre d'affaires supérieur à deux milliards d'euros, et s'est particulièrement illustré, ces dernières années, avec la reprise du Batave Van Heck Interpieces et de l'Italien Rhiag-Inter Auto Parts Italia, moyennant un investissement de près d'un milliard d'euros.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle