S'abonner
Equipementiers

Misfat fait le plein à Equip Auto

Publié le 24 octobre 2022
Par Romain Baly
2 min de lecture
Le stand du groupe tunisien, spécialiste de la filtration, a fait salle comble durant Equip Auto. Un succès en accord avec la dynamique industrielle et commerciale de Misfat dans l'Hexagone, marché où le fabricant va continuer d'investir.
Le groupe Misfat est resté fidèle à Equip Auto Paris.

Coincée entre les salons Automechanika de Franfort (septembre) et de Dubaï (novembre), la tenue d'Equip Auto Paris, du 18 au 22 octobre 2022, a fait grincer des dents Riadh Abdelkefi. Comme de nombreux exposants, le directeur général du groupe Misfat a dû se résoudre à des arbitrages pour figurer sur tous les tableaux. Un choix pénible pour cet amoureux des rassemblements professionnels, très attaché à ces grands-messes de l'après-vente.

"Avoir Automechanika Francfort et Equip Auto à un mois d'intervalle est un vrai problème, confirme-t-il. Chez Misfat, nous sommes très attachés à ces salons, nous aimons y rassembler du monde et y présenter nos produits. Avec deux évènements aussi proches, nous avons dû faire des choix…" Une déception légitime, vite effacée par les résultats d'une 26e édition d'Equip Auto au cours de laquelle le stand Misfat, placé en face d'Autodistribution, n'a jamais désempli.

Moins dépendant de l'OE

Ce succès s'avère, à bien y réfléchir, totalement cohérent avec la dynamique du fabricant de filtres. Celui-ci, moins dépendant de l'équipement d'origine que ses concurrents (l'OE pèse environ 10 % de son activité), est aujourd'hui plus à l'abri des hauts et des bas d'une industrie automobile victime de la crise des semi-conducteurs. "On n'a pas les mêmes problématiques que nos concurrents, confirme Riadh Abdelkefi. Nous, on continue de produire et de vendre".

Lire aussi : Le filtre n'a pas dit son dernier mot

Pour produire, la société peut s'appuyer, outre son usine historique en Tunisie où évoluent 1 500 personnes, sur un site de production basé à Crépy-en-Valois, dans l'Oise. Après avoir établi en 2021 un nouveau record en fabriquant plus de trois millions de filtres, l'usine devrait boucler 2022 sur des bases au moins aussi élevées. Celle-ci va également profiter d'importants investissements dans de nouveaux équipements qui vont permettre de dédoubler une équipe et créer cinq postes supplémentaires.

L'enjeu de la disponibilité

Pour vendre, Misfat dispose d'un portefeuille désormais bien établi avec Mecafilter en marque premium, Misfat en marque discount, et Lucas, intercalé entre les deux, distribuée par huit plateformes régionales partenaires. Une stratégie qui ne doit rien au hasard. "Nous ne travaillons qu'avec des gens sérieux et c'est que nous avons avec ces partenaires, précise Riadh Abdelkefi. Par ailleurs, l'enjeu d'aujourd'hui et de demain concerne la disponibilité. Le réparateur ne veut plus stocker donc c'est à nous de lui offrir ce service".

Fort de cette réussite, observée d'ailleurs partout dans le monde où Misfat évolue, l'industriel devrait boucler l'exercice 2022 sur un résultat en hausse, d'environ 110 millions d'euros. Une dynamique que le directeur général entend pérenniser en demeurant toujours proche du marché, à Equip Auto ou ailleurs.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle