S'abonner
Distribution

Pièces Auto, le (nouveau) troisième réseau d'Alliance Automotive

Publié le 24 mars 2021
Par Mohamed Aredjal
3 min de lecture
Exit Partner's et Gef'Auto, bienvenue Pièces Auto. Les deux réseaux de distributeurs d’Alliance Automotive vont progressivement disparaître au profit de l’enseigne de franchisés. Avec cette opération de rationalisation, le groupement entend déployer sa nouvelle stratégie de distribution dans le marché français.
Les adhérents Pièces Auto devront tous arborer la nouvelle identité visuelle mise en place pour le réseau.
Les adhérents Pièces Auto devront tous arborer la nouvelle identité visuelle mise en place pour le réseau.

Après plusieurs opérations de croissance externe menées ces 10 dernières années en France, Alliance Automotive Group (AAG) accélère sa phase d’intégration. A la tête de cinq enseignes de distribution jusqu’ici (Groupauto, Précisium, Partner's, Gef'Auto et Pièces Auto), le groupement a décidé de rationaliser sa stratégie d’enseigne. Désormais, les réseaux Partner's et Gef'Auto vont progressivement disparaître au profit de Pièces Auto, marque acquise lors du rachat du groupe Vercaigne, en 2017.

Plus de proximité avec le réseau Pièces Auto

Dans un marché tricolore qui compte une dizaine de réseaux de distributeurs, tous groupements, AAG entend ainsi rendre son offre plus cohérente. "Nous avons fait le constat que le marché était fragmenté avec une offre illisible. Au sein de nos réseaux, cette situation pouvait créer des zones de tension et des similarités difficiles à accepter. Nous avons donc profité du confinement pour revoir les bases et nous demander ce que les distributeurs et le marché attendaient de nous", explique Vincent Congnet, directeur des réseaux VL.

Deux constats principaux sont alors dressés. Tout d’abord, parmi ses adhérents distributeurs, le groupement distingue deux grandes catégories : les stockistes avec des points de vente structurés bénéficiant d’un large stock alimentant principalement des professionnels (plus de 70 % du CA réalisés en B2B), et les détaillants, dont les magasins et les capacités de stockage sont de moindre taille (plus de 50 % du CA réalisés en B2C).

Autre constat : la proximité devient peu à peu un enjeu majeur du secteur. Les grandes enseignes quittent les zones périurbaines pour s’implanter en centre-ville et offrir des parcours clients plus courts et plus fluides. Une tendance qui n’a pas échappé à AAG qui souhaite, à son tour, s’inscrire dans ce mouvement pour mieux adresser le canal du grand public, insuffisamment exploité.

C’est fort de cette analyse que le groupement a donc décidé de s’appuyer un troisième réseau national, avec un maillage plus important, et surtout mieux calibrer pour séduire le grand public...

Une offre de produits spécifique

Avec Pièces Auto, Alliance Automotive veut en effet se donner les moyens de ses ambitions. Sur le terrain, une majeure partie des adhérents Partner's et Gef'Auto devraient ainsi rallier leur nouvelle enseigne, offrant un maillage estimé entre 350 et 400 points de vente (contre 80 aujourd’hui). Seules les structures jugées non adaptées au concept ont été orientées vers les réseaux Groupauto et Précisium. "Ce maillage va nous permettre de communiquer nationalement ce qui était impossible avec les anciennes enseignes", confie Vincent Congnet.

La communication constitue effectivement l’un des autres piliers du nouveau réseau Pièces Auto. Alliance Automotive veut en faire une enseigne visible à 360° avec des campagnes prévues sur différents supports : télévision, radio (300 spots par an), print (5 millions de dépliants), etc. "Les budgets investis dans la communication seront 10 fois plus importants qu’autrefois", assure le directeur des réseaux VL. Sur le web, le groupement souhaite aussi accélérer son offensive. Pour le moment, l’enseigne propose sur son site e-commerce pieces-auto.fr une offre encore très réduite, uniquement en click and collect.

Autre spécificité de Pièces Auto : son catalogue de produits. Pour Alliance Automotive, pas question pour les distributeurs de ce réseau d’offrir les mêmes pièces que ses adhérents Précisium et Groupauto, pour éviter d’éventuelles "frictions" dans des zones de chalandises très concurrentielles. "Il était peu concevable que l’offre soit la même y compris dans les grandes marques, note Vincent Congnet. Sur le sujet, notre stratégie en cours de finalisation, le but n’étant pas d’augmenter le nombre de fournisseurs mais de le rationnaliser." Précisons, à ce sujet, que les magasins Pièces Auto ne pourront pas bénéficier des produits Napa mais disposeront de leur propre MDD avec Tech'In.

Pas de réseau de MRA pour Pièces Auto

Enfin, pour accompagner au mieux le développement de ce réseau, AAG entend offrir à ses distributeurs des outils spécifiques. Le groupement a ainsi mandaté les éditeurs ETAI et Staris pour développer des solutions informatiques sur-mesure, qui garantiront notamment un meilleur monitoring de leur rentabilité.

Pour finir, ajoutons que les distributeurs Pièces Auto, contrairement à leurs homologues Précisium et Groupauto, ne disposeront pas d’enseigne de réparation. Les réparateurs Mon Garage, animés par les adhérents Partner’s, ont donc été invités à migrer vers les autres concepts d’ateliers du groupement.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle