S'abonner
Distribution

Pneu chinois : l’UE instaure des taxes antidumping

Publié le 11 mai 2018
Par Mohamed Aredjal
2 min de lecture
Mauvaise nouvelle pour les manufacturiers chinois : leurs pneumatiques poids lourds font désormais l’objet de droits antidumping provisoires. Bruxelles a officialisé, le 4 mai dernier, la mise en place de taxes sur les importations de ces enveloppes mono-vies qui ont fragilisé l’activité du rechapage européen.
L'UE estime que ses mesures antidumping auront un effet bénéfique pour les producteurs de l'Union et, en particulier, pour les PME, qui pourraient bénéficier de la croissance de la consommation et d'un marché régi par des conditions équitables.
L'UE estime que ses mesures antidumping auront un effet bénéfique pour les producteurs de l'Union et, en particulier, pour les PME, qui pourraient bénéficier de la croissance de la consommation et d'un marché régi par des conditions équitables.

 

La mesure était attendue, elle est désormais officielle : la Commission européenne a annoncé la mise en place d’une procédure provisoire antidumping sur les pneumatiques camions et autobus importés de Chine, ayant un indice de charge supérieur à 121. Publié au Journal officiel de l'Union européenne, le règlement (UE) 2018/683 D du 4 mai 2018 instaure, pendant une durée de six mois, une grille de taxes appliquées sur chaque enveloppe, dont le montant varie en fonction des marques. Ces droits sont ainsi compris entre 57,42 et 82,17 euros.

Cette initiative de Bruxelles doit permettre aux manufacturiers européens de mieux faire face à la concurrence de ces pneumatiques low cost qui ont fortement pénalisé leur activité rechapage ces dernières années. Avec la crise économique, de nombreux transporteurs se sont en effet laissés tenter par ces enveloppes à la "rechapabilité" quasi-nulle. Une situation dénoncée par plusieurs organisations, dont le Syndicat des professionnels du pneu (SPP) et le Syndicat national du caoutchouc et des polymères (SNCP) qui avaient favorisé l’intégration de leur filière dans les Engagements pour la Croissance Verte, mis en place par le ministère de la Transition écologique et solidaire.

Des importations croissantes

Précisons que cette mesure est le résultat d'une enquête approfondie, lancée par la Commission européenne le 11 août 2017, à l’issue d’une plainte déposée par plusieurs manufacturiers "représentant plus de 45 % de la production totale de pneumatiques neufs et rechapés" dans le Vieux Continent. Selon ce rapport, le volume des importations en provenance de Chine a augmenté de 32 % au cours de la période considérée, passant d'environ 3,5 millions de pneus en 2014 à environ 4,6 millions en 2017.  La part de marché des exportations chinoises a ainsi bondi de 17,1 à 21,3 %. Quant au prix moyen de ces gommes, il a chuté de 11 % sur cette même période.

De leur côté, les autorités chinoises avaient déjà fait part de leur "préoccupation" suite à l’ouverture par Bruxelles de cette enquête. Le gouvernement de la République populaire avait notamment déclaré que la quantité de pneus chinois exportée vers les pays de l'UE était restée stable au cours des deux dernières années, attribuant la baisse des prix de ces produits à celle du cours des matières premières. Nul doute que les mesures antidumping européennes entraîneront une riposte de Pékin avec de possibles mesures de rétorsion…

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle