S'abonner
Equipementiers

Sampa s'engage dans un projet industriel d’envergure

Publié le 24 novembre 2021
Par Elodie Fereyre
2 min de lecture
Le fabricant de pièces pour poids lourds vient d’investir 650 millions d’euros pour faire sortir de terre la Sampa Valley, un espace de 500 000 m², dans la périphérie de Samsun (Turquie) où 25 nouvelles usines vont être construites. En parallèle, sa filiale française, ouverte en 2019, se targue de bons résultats malgré la crise.
Pour appuyer sa croissance, le groupe Sampa va bientôt construire plus de 25 nouvelles usines sur un terrain en périphérie de Samsun (Turquie). © Sampa
Pour appuyer sa croissance, le groupe Sampa va bientôt construire plus de 25 nouvelles usines sur un terrain en périphérie de Samsun (Turquie). © Sampa

Tous les voyants sont au vert pour Sampa. Le fabricant turc de pièces détachées (coussins de suspension, PSD, moyeux, amortisseurs, etc.) pour véhicules industriels se porte bien. En dépit de la crise sanitaire, l'industriel vient d’investir quelque 650 millions d’euros sur dix ans, pour donner naissance à la Sampa Valley, un espace de 500 000 m² (actuellement 150 000 m²), sur un terrain approuvé par le gouvernement à la périphérie de Samsun (Turquie).

L’objectif ? Construire 25 nouvelles usines pour renforcer l'outil de production du groupe et mieux servir ses clients. Sampa, qui produit 2,6 millions de coussins de suspensions chaque année, devrait à terme, en fabriquer plus de 4,5 millions. Exportant dans plus de 170 pays dans le monde, l'équipementier entend aussi installer dans ce site son Sampa Garage, un lieu où seront enregistrées des vidéos pratiques de montage des produits. Cet espace accueillera aussi l'enregistrement des vidéos de formation, notamment à destination des réparateurs.

Sampa grandit en France

Grâce à ce nouveau projet industriel de vaste ampleur, Sampa espère accélérer sa croissance sur ses différents, en particulier dans l'Hexagone où sa filiale française, ouverte en 2019, juste avant la crise du Covid-19, se targue de bons résultats. Le groupe n'a, en outre, pas souffert des pénuries actuelles grâce à sa politique de stocks et la maîtrise de son outil de production.

L’activité en France a démarré le 1er mars 2020. Ce n’était pas forcément le bon timing mais, en dépit de la période, nos résultats sont satisfaisants. Nous avons de surcroît pu développer notre excellence opérationnelle, grâce à l’usage des outils numériques. Nous avons par exemple beaucoup misé sur notre site web, par lequel transitent aujourd’hui 80 % des commandes annonce Emmanuel Vincent, président de Sampa France.

Le fabricant a beaucoup misé sur ses outils numériques pour appuyer son développement. "Nous avons tout fait pour simplifier au maximum la relation avec nos clients et le service que nous leur apportons. Ainsi, nous avons créé une adresse mail unique, un numéro de téléphone unique et un site de commande en ligne baptisé Sampa Connect", poursuit son président.

En France, la filiale distribue 12 500 références (14 000 début 2022) sur les 40 000 au catalogue du groupe, et assure une distribution en J+1 dans tout l’Hexagone. "Nous travaillons actuellement sur des interconnexions avec l’Allemagne et l’Espagne pour améliorer la disponibilité de nos produits. Nous continuons également d’agrandir nos familles de pièces, avec l’arrivée récente des béquilles pour les semi-remorques. Nous avons de fortes ambitions et nous allons les respecter", conclut avec confiance Emmanuel Vincent.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle