S'abonner
Distribution

Sirius veut étendre son implantation

Publié le 23 février 2017
Par Romain Baly
2 min de lecture
Après avoir vu plusieurs de ses membres renforcer leurs structures l'an dernier, le réseau de plateformes indépendantes souhaite à présent renforcer son maillage national et lorgne notamment du côté de la région parisienne.
Après avoir vu plusieurs de ses membres renforcer leurs structures l'an dernier, le réseau de plateformes indépendantes souhaite à présent renforcer son maillage national et lorgne notamment du côté de la région parisienne.
Après avoir vu plusieurs de ses membres renforcer leurs structures l'an dernier, le réseau de plateformes indépendantes souhaite à présent renforcer son maillage national et lorgne notamment du côté de la région parisienne.

Les derniers mois ont été riches pour Sirius et les prochains devraient l'être autant. C'est en tout cas l'espoir qu'entretient son patron, Régis Fillols, pour qui cette structure est une fierté et qui aime rappeler qu'il s'agit là "du tout premier réseau d'indépendants de France". Et le dirigeant de souligner avec un brin de gourmandise que le projet initialement porté – peser plus lourd dans les négociations, être mieux référencé, uniformiser les gammes, les conditions de vente, l'informatique… -  a été tenu, dans la mesure où les six entreprises qui le composent sont toutes "saines, bien structurées et en croissance".

Un dynamisme qui a ainsi encouragé, voilà un an et demi, Philippe Perilhon, le patron de Fed-Alaurex, qui rayonne pour Sirius sur la partie nord-est du pays, à investir dans de nouveaux locaux. Passée de 2000 à 2800 m2 de surface de stockage, l'entreprise s'avère déjà à l'étroit dans ses murs compte-tenu de sa croissance (+ 15% en 2016). De déménagement, il en a aussi été question chez Marseille Dépôt. Du côté de la Cité Phocéenne, Anne Del Aguila a abandonné, en décembre dernier, son antique site du Boulevard National, pour prendre possession d'une plateforme rutilante de 3 400 m2 (contre 1800 auparavant), située plus au nord.

Paris, un impératif pour les adhérents

Si Créa constitue encore à ce jour la plus grosse société du réseau, à en croire Régis Fillols, ce déménagement devrait permettre à Marseille Dépôt de prendre sous peu le leadership, au vu du potentiel de l'affaire et de la zone d'implantation. A moins qu'un septième larron n'entre prochainement dans la danse. Un temps associé à Patrick Jouannin, patron de Rial, en région parisienne avant que leur alliance ne prenne fin lorsque ce dernier entama l'aventure Orion, Régis Fillols et Sirius pourraient y faire très vite leur retour.

Qui ne dit mot consent serait-on tenté de croire. De ce point de vue, le dirigeant breton n'en dira rien expliquant simplement "être en discussion" et espérant "un dénouement rapide". Que cette affaire aboutisse ou non, l'avenir du réseau passera quoi qu'il arrive par Paris. Ses adhérents en sont convaincus, il leur faut un point de chute supplémentaire à proximité de la capitale, quitte à devoir monter de toutes pièces une nouvelle société.

A plus longue échéance, il est aussi question pour eux de s'implanter dans le nord de la France. Autrefois couvert par Nord Distribution (Ronchin), cette région est désormais gérée par Fed-Alaurex, qui doit ainsi couvrir une zone de chalandise extrêmement vaste allant des côtes de la Manche jusqu'à la frontière allemande ! Cette question n'est toutefois pas définitivement tranchée et sera aussi conditionnée par l'option finalement retenue en région parisienne, l'heureux élu étant potentiellement capable de desservir également les Hauts-de-France.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle