S'abonner
Equipementiers

Un nouveau centre pour Schaeffler France

Publié le 11 septembre 2012
Par Axel Abadie
< 1 min de lecture
L’équipementier allemand, qui a vu son activité se développer, se dote d’une structure évolutive plus grande. Il pourra ainsi, dès novembre, stocker davantage et optimiser le traitement des commandes.
L’équipementier allemand, qui a vu son activité se développer, se dote d’une structure évolutive plus grande. Il pourra ainsi, dès novembre, stocker davantage et optimiser le traitement des commandes.
L’équipementier allemand, qui a vu son activité se développer, se dote d’une structure évolutive plus grande. Il pourra ainsi, dès novembre, stocker davantage et optimiser le traitement des commandes.

C’est un pas de plus franchi dans la démarche de satisfaction clients engagée par Schaeffler France. En effet, l’équipementier se dote d’un nouveau centre logistique à même de coller aux exigences de sa récente croissance. C’est à Saint-Quentin-Fallavier, près de Lyon, que ce nouvel outil est installé. Il sera opérationnel en novembre prochain. Pratique pour les transporteurs, il se trouve à une quinzaine de kilomètres de l’actuel centre et est beaucoup plus grand. Philippe Baudin, directeur exécutif, explique : “De 2 500 m2, surface convenable en 2005, mais plus suffisamment acceptable par le groupe aujourd’hui, nous passons à 6 000 m2.”

“Au-delà de la capacité de stockage, c’est un outil qui nous permettra de traiter plus aisément les commandes. Grâce à la confiance que nos clients accordent à nos marques, nous avons été capables de développer notre activité. Nous souhaitons donc proposer un taux de service à la hauteur de leurs attentes, et pour cela, il était important de repenser notre centre logistique”, poursuit-il.

La proximité vis-à-vis du client sonne comme un leitmotiv, c’est pourquoi Schaeffler a activement travaillé sur ses prestations de service. Préalablement, l’Allemand avait procédé à une réorganisation commerciale et constitué des binômes responsable commercial/formateur technique sur le terrain. Aux commandes depuis quelques mois, Philippe Baudin confirme les orientations du groupe : “Les résultats probants sont incontestables, il n’y aura donc pas de modification profonde.”

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle