S'abonner
Equipementiers

Valeo met les bouchées doubles à horizon 2022

Publié le 11 décembre 2019
Par Nabila Albour
2 min de lecture
Valeo a dévoilé sa stratégie d'investissements financiers et d’innovation dans les domaines de l’électrification et des Adas pour la période 2020-2022. L’équipementier vise notamment des flux de trésorerie compris entre 1,3 et 1,5 milliard d'euros.
Valeo se positionne comme leader dans le domaine de l’électrification des motorisations, aussi bien pour le 48 volts que pour les solutions électriques Haut Voltage.
Valeo se positionne comme leader dans le domaine de l’électrification des motorisations, aussi bien pour le 48 volts que pour les solutions électriques Haut Voltage.

A l’occasion de sa Journée investisseurs 2019, mardi 10 décembre, l'équipementier français Valeo a présenté ses ambitions et objectifs sur la période 2020-2022. Côté innovation, le groupe entend poursuivre sa stratégie d’investissements pour renforcer son leadership dans l'électrification des motorisations de véhicules et les technologies de conduite autonome. Des secteurs qui devraient connaître une forte croissance ces prochaines années.

Pour ce faire, Valeo a développé 12 nouvelles plateformes technologiques clés opérationnelles qui permettent dès 2019 d’accompagner le lancement de véhicules phares de certains de ses clients, en augmentant son contenu moyen par véhicule. Un pari risqué dans un contexte économique instable et sanctionné par un titre Valeo qui a perdu près d'un tiers de sa valeur en trois ans. Mais au-delà de l’avantage compétitif qu’il confère à l’équipementier français, ce choix délibéré constitue ainsi un moteur de croissance à deux chiffres pour chacune des technologies concernées.

Nouvelles plateformes technologiques

"Ces investissements - que nous avons poursuivis malgré un marché automobile en retournement - sont maintenant réalisés". Les nouvelles plateformes technologiques ainsi développées "nous confèrent un avantage compétitif en créant d'importantes barrières à l'entrée. Elles nous permettront d'augmenter significativement notre contenu moyen par véhicule et renforceront notre résilience dans un marché incertain", justifie Jacques Aschenbroich, PDG de Valeo.

Ainsi, sur la période 2020-2022, le groupe ambitionne, une croissance organique de son chiffre d’affaires de 5 points environ au-delà de celle de la production automobile mondiale. De plus, le groupe a annoncé son intention de doubler ses flux de trésorerie par rapport à la période 2017-2019, à un niveau compris entre 1,3 et 1,5 milliard d'euros sur la période 2020-2022.  Valeo compte ainsi améliorer sa profitabilité et porter sa marge d’Ebitda à plus de 15 % de son chiffre d’affaires en 2022, à comparer au taux de marge d’Ebitda de 12,6 % en 2018.

Un chiffre d'affaires de 1,4 milliard d'euros en 2022

Lors de sa dernière Journée investisseurs en 2017, Valeo avait annoncé des objectifs ambitieux, devenus hors d'atteinte : un chiffre d'affaires supérieur à 27 milliards d'euros en 2021, un taux de marge opérationnelle (bénéfice opérationnel en pourcentage du chiffre d'affaires) de l'ordre de 9 % et 3,7 milliards d'euros de flux de trésorerie sur 2017-2021. Victime du retournement brutal du marché automobile depuis l'été 2018, Valeo se montre désormais plus prudent. L'équipementier ne communique plus sur la marge opérationnelle, mais sur la marge d'Ebitda qui exclut l'impact des amortissements.

Enfin, Valeo a très nettement abaissé les objectifs de sa coentreprise avec Siemens dans les moteurs électriques. Le groupe évoque désormais un chiffre d'affaires de 1,4 milliard d'euros en 2022, contre plus de 2 milliards précédemment. Cet objectif de 2 milliards est reporté à 2024. La coentreprise, sur laquelle l'équipementier a beaucoup misé, vise ainsi une marge d'Ebitda à 8 % des ventes et des flux de trésorerie à l'équilibre en 2022.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle