S'abonner
Distribution

Vroomly Parts prend position sur la vente de pièces détachées

Publié le 17 novembre 2020
Par Gredy Raffin
2 min de lecture
Pour soutenir l'activité des garages pendant le confinement, Vroomly annonce le lancement de son nouveau service Parts. La plateforme permet désormais à ses ateliers partenaires d'accéder à une offre de pièces de rechange à des conditions avantageuses.

Vroomly Parts promet un catalogue dépassant les 250 000 références.
Vroomly Parts promet un catalogue dépassant les 250 000 références.

Après avoir séduit les garagistes, Vroomly part à la conquête des distributeurs de pièces de rechange. La plateforme d'intermédiation entre automobilistes et ateliers vient d'officialiser le lancement de Vroomly Parts, un service destiné aux réparateurs qui leur permet d'acheter leurs pièces détachées auprès de distributeurs. Objectif : leur faciliter l'accès à un catalogue de pièces proposées à des conditions avantageuses.

En pilote depuis juin dernier dans une centaine de garages français, Vroomly Parts devait initialement être déployé en janvier 2021. Mais la start-up a avancé son calendrier en réaction au confinement. "Nous voulons accompagner les professionnels de l'entretien et de la réparation durant cette période difficile", justifie Alexis Frèrejean, fondateur de Vroomly. Il estime sa plateforme assez mature pour supporter le passage à l'échelle.

Objectif : réduire les devis de 25 %

Concrètement, Vroomly Parts fait office de passerelle vers les distributeurs de pièces référencés sur la plateforme. Lorsque les garagistes préparent un OR, ils peuvent désormais interroger le système et obtenir des propositions commerciales. Vroomly Parts a géolocalisé de multiples fournisseurs et promet aux utilisateurs de sonder cinq distributeurs/grossistes à chaque requête. Trois résultats seulement apparaitront alors : la pièce au prix le plus bas, celle qui peut être livrée dans le meilleur délais et celle offrant le compromis idéal entre tarif et temps d'attente. "Les garagistes font leur choix en connaissance de cause et en fonction de leurs impératifs", explique le dirigeant.

Vroomly Parts résulte de discussions multiples avec les garagistes. Ceux-ci font savoir que 70 % de leurs commandes passent par un fournisseur unique et que 30 % sont confiées à des distributeurs "de dépannage". La nouvelle plateforme veut leur permettre de casser ces réflexes pour gagner en efficience. Quid des traditionnelles négociations commerciales ? Vroomly les réalise en amont de sorte que ses partenaires garagistes jouissent de conditions attractives sans avoir à ouvrir de ligne de compte chez les distributeurs référencés.

"L'ambition est de réduire la facture des pièces et donc des devis de 25 % au moins, vise le fondateur de Vroomly, car nous relevons que les ateliers les moins chers performent plus auprès des consommateurs". Des enseignes de distribution locales, régionales et nationales ont adhéré à la démarche. Un carnet d'adresses qui, au lancement, couvre 80 % du territoire national, selon les exigences du cahier des charges. Les pièces pourront ainsi être livrées en quelques heures et à J+1 dans le cas extrême.

Abonnement gratuit pendant le confinement

Alexis Frèrejean a fait le choix de rendre Vroomly Parts gratuit durant cette phase que traverse le pays. Ensuite, les professionnels débourseront 29 euros par mois au titre d'abonnement, tandis que la plateforme prendra une commission sur les transactions de pièces comme elle applique un taux de 10 % sur le règlement des travaux effectués. "Les distributeurs est laissé libre de sa politique tarifaire, tout en respectant une limite haute", précise le fondateur

Vroomly Parts fera également valoir son indépendance et son périmètre de 2 750 garages partenaires (5 000 à 6 000 fin 2021, si la courbe de croissance reste la même), dont une pénétration de 35 % en région Ile-de-France et de 25 % en région lyonnaise.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle