S'abonner
E-commerce

Yakarouler se met à la pièce d’occasion

Publié le 16 juin 2017
Par Mohamed Aredjal
< 1 min de lecture
De la pièce de rechange neuve à la pièce de réemploi, il n’y a qu’un pas pour Yakarouler. Le pure player de la pièce automobile propose désormais un catalogue de produits d’occasion issus du groupement de centres de recyclage PADR.
De la pièce de rechange neuve à la pièce de réemploi, il n’y a qu’un pas pour Yakarouler. Le pure player de la pièce automobile propose désormais un catalogue de produits d’occasion issus du groupement de centres de recyclage PADR.
De la pièce de rechange neuve à la pièce de réemploi, il n’y a qu’un pas pour Yakarouler. Le pure player de la pièce automobile propose désormais un catalogue de produits d’occasion issus du groupement de centres de recyclage PADR.

Pièce neuve ou d’occasion : les clients de Yakarouler ont désormais le choix. Le spécialiste de la vente de pièces détachées en ligne propose désormais une nouvelle offre de pièces de réemploi (PRE). Au total, c’est un catalogue de 100 00 références de pièces mécaniques qui est mis à la disposition des internautes grâce à un partenariat avec le groupement d’achat PADR. Ce dernier a été fondé par les démolisseurs automobiles GPA et ACA, qui recyclent chaque année 43 000 VHU et stockent 110 000 pièces.

Testées et garanties jusqu'à un an, les pièces de réemploi proposées par Yakarouler se limitent pour le moment aux organes embrayage / boîte vitesse, démarrage (alternateur, démarreur, etc.) et climatisation. Elles sont accessibles à partir du numéro d’immatriculation du véhicule ou de ses caractéristiques (modèle, carburant, etc.) via un moteur de recherche qui a nécessité un an de travail aux équipes du e-commerçant. A l’instar des pièces neuves, les PRE peuvent être livrées dans les centres Yakarouler, à Thiais ou à Lezennes, ou encore dans un garage partenaire du pure player.

Fort de ce nouveau service, Yakarouler ambitionne de devenir le premier fournisseur de pièces d’occasion en ligne et profiter ainsi de la nouvelle législation encourageant l’usage des produits issus de l’économie circulaire. Pour rappel, depuis le 1er janvier, un décret rend obligatoire le recours par les garagistes à des pièces de réemploi pour certaines prestations d’entretien. Précisons que l’arrêté d’application, qui doit préciser les modalités de mise en œuvre de cette nouvelle réglementation, n’est pas encore paru. 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle