S'abonner
MRA

Cartrade promeut le VO chez les réparateurs

Publié le 3 mai 2019
Par Mohamed Aredjal
2 min de lecture
En quête d’un nouveau relais de croissance pour son enseigne Neufmoincher.com, le groupe Cartrade veut convaincre les MRA et agents avec un concept calibré pour leurs besoins. Objectif : les motiver à franchir le cap du VO.
Neufmoinscher.com veut prendre pied dans les ateliers de réparation.
Neufmoinscher.com veut prendre pied dans les ateliers de réparation.

 

Pour étendre le maillage de son réseau de points de vente Neufmoincher.com, Cartrade veut séduire les agents et MRA. Le spécialiste du véhicule d’occasion "zéro km" entend effet s’appuyer sur les professionnels de la réparation en les invitant à développer une activité de négoce automobile. Le groupe dijonnais espère en recruter une vingtaine autour de son fief historique dès cette année. Et selon un schéma de développement géographique en escargot, Cartrade espère fédérer 200 partenaires, d'ici à 5 ans. Chacun d'eux disposera d'une zone de chalandise de 20 à 25 km.

Pour déployer ce nouveau maillage, le distributeur s’est attaché le service d’un nouveau direction commercial et marketing, Jérôme Finet. Ancien dirigeant du groupe Autodistribution, il a pour mission de porter un message intelligible à une cible qu'il connait bien. "Les MRA et les agents gèrent très bien leurs ateliers, mais ils n'ont pas forcément le temps et les compétences pour envisager des développements tiers, observe-t-il pour le Journal de l'Automobile. Nous allons leur apporter un nouveau centre de profit avec le commerce de véhicules d'occasion 0 km". Le contrat comprendra notamment des supports marketing, en plus des produits.

Cartrade privilégie le dépôt-vente

Pour simplifier la mise en place de cette activité dans leur point de vente, aucun investissement en stock ne sera exigé aux réparateurs. Avec Neufmoincher.com, Cartrade fonctionne en dépôt-vente. Moyennant une cotisation mensuelle, le partenaire reçoit des lots de VO et touche une commission à la vente. "Pour beaucoup de professionnels, les véhicules d'occasion sont devenus une priorité en 2019 du fait de leur accessibilité croissante, mais il faut une surface financière. Notre proposition avec Neufmoincher.com tend à répondre à cette problématique", souligne Jérôme Finet.

Le mandataire dijonnais fournit un site internet en marque blanche et donne accès à une bourse de véhicules commune à l'ensemble des membres du réseau. Ceux-ci auront la liberté de pratiquer des échanges en fonction de leurs besoins respectifs. "Ils auront aussi la possibilité de passer des commandes configurables que nous leur livrerons avec des délais de constructeurs, en provenance de Belgique ou du Luxembourg", précise Jérôme Finet.

En moyenne, les produits de Cartrade se monnaient 15 000 euros. Le mandataire couvre 35 marques dans un stock qui flirte en permanence avec la barre des 850 unités. En utilisant cette stratégie du dépôt-vente chez les réparateurs automobiles, le groupe dijonnais qui comprend aussi ConceptCarPro espère monter à rapidement à une réserve disponible de 1 300 unités. Ainsi de 3 000 ventes annuelles en 2019 (dont 60 % à professionnels et 60 % de VO 0 km), il projette de passer à 5 000 exemplaires en 2021.

Par Gredy Raffin

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle