S'abonner
Contrôle technique

Contrôle technique : l’échéancier finalement assoupli

Publié le 28 mai 2020
Par Mohamed Aredjal
2 min de lecture
La Direction générale de l'énergie et du climat (DGEC) a clarifié la situation des automobilistes dont le contrôle technique est fixé entre le 12 mars et le 23 juin 2020. Ces derniers disposent d’un sursis de 104 jours.
Dès l’annonce du déconfinement, les cahiers de rendez-vous du réseau Autovision se sont remplis.
Dès l’annonce du déconfinement, les cahiers de rendez-vous du réseau Autovision se sont remplis.

L’engorgement que craignaient les centres de contrôle technique avec la levée du confinement devrait se résorber dans les prochains jours. A l’issue d’une réunion tenue le 25 mai, la DGEC a confirmé la période blanche de 104 jours dont disposent les automobilistes pour réaliser leur contrôle technique. Ce qui signifie que les visites devant initialement être réalisées entre le 12 mars et le 23 juin 2020 sont à effectuer entre le 24 juin et le 5 octobre 2020.

Toutes les contre-visites prescrites entre le 12 mars et le 23 juin 2020 sont, quant à elles, à réaliser avant le 24 août 2020. En revanche, les contrôles devant être effectués à partir du 24 juin sont soumis aux délais normaux de réalisation. Pour aider les automobilistes à mieux définir la date limite de leur visite, de nombreuses enseignes (Autovision, Auto Sécurité, Sécuritest, etc.) ont prévu de mettre en ligne des modules simplifié de calcul.

"L’administration nous a enfin entendu. Tous les professionnels sont satisfaits de cette situation qui revient à la normale. Le contrôle technique est un des axes majeurs de la reprise d’activité pour les services de l’automobile. […] Avec l’application correcte des textes en vigueur, il n’y a pas lieu de se ruer dans les centres de contrôles techniques. Aucun contrôle n’est en retard à ce jour", se félicite Bernard Bourrier, président du réseau Autovision.

Même son de cloche du côté du groupe SGS où Sébastien Danvel et Laurent Palmier, dirigeants respectifs des réseaux Auto Sécurité et Sécuritest, se sont également réjouit de ce nouvel échéancier. "Cependant, nous recommandons de ne pas tarder pour autant - autrement dit, de ne pas attendre nécessairement la date limite, surtout pour les automobilistes qui partiront en congés avec leur véhicule. Nous avons dimensionné l'organisation de nos centres pour être en mesure d'accueillir tous les automobilistes qui le souhaitent d'ici au 31 juillet", ajoutent-ils.

 

 

 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle