S'abonner
Pneumaticiens

Euromaster confiant pour 2021

Publié le 25 février 2021
Par Elodie Fereyre
3 min de lecture
L’enseigne de pneumaticiens table cette année sur un retour à la situation d’avant Covid. Même si la crise a fait chuter son chiffre d’affaires de 10 %, Euromaster entend poursuivre ses objectifs avec de nouveaux services et un maillage étendu.
Conséquence de la crise sanitaire, Euromaster a vu son chiffres d'affaires baisser de 10 % en 2020.
Conséquence de la crise sanitaire, Euromaster a vu son chiffres d'affaires baisser de 10 % en 2020.

Au terme d’une année 2020 singulière pour tous, le réseau Euromaster, qui est resté fortement mobilisé ces derniers mois, accuse une baisse d’activité globale de 10 %, avec un CA à 500 millions d'euros, hors franchisés. L’activité des VL auprès des particuliers a particulièrement souffert avec une baisse de 15 % en 2020 (-80 % en avril). "La location courte durée a été, quant à elle, été très fortement impactée, en corrélation avec l’arrêt brutal du tourisme d’affaires et du tourisme étranger", constate Marc Frustié, directeur général d’Euromaster France.

Côté poids lourds, si le transport de marchandises est resté actif, les autocaristes et le transport de véhicules ont été plus à la peine. Quant au génie civil, il a été stoppé totalement au premier confinement mais a bien repris et est resté actif lors du deuxième. Finalement, Euromaster enregistre un recul de 9% de son chiffre d'affaires sur le marché PL.

De son côté, l’agricole est resté dynamique et affiche même une légère croissance (+1,3 %). Des disparités par région ont aussi été observées avec des écarts de 10 points entre l’Ouest et l’Est de la France.

Malgré ce résultat global négatif, nous avons terminé l’année avec un cashflow positif. Nous avons fait preuve de résilience et avons opéré une meilleure gestion des stocks", reconnaît le directeur général.

Des perspectives d’avenir dynamiques

Pour se projeter dans l’avenir, la filiale de Michelin s’est penchée sur les immatriculations de véhicules neufs, qui restent un indicateur important sur les capacité d’investissement et les besoins d’entretien des parcs. "Comme les ventes de véhicules neufs ont chuté, le parc sera vieillissant en 2021 et les besoins d’entretien accrus. En se basant sur ces projections et nos résultats, nous tablons sur un retour à la performance de 2019 dès cette année", annonce-t-il.

Pour "rester le leader au service des professionnels", Euromaster a donc mis au point une stratégie pour renforcer son efficacité opérationnelle basée sur 3 piliers : simplifier, digitaliser et densifier. Pour simplifier les process, l'enseigne a lancé la digitalisation de ses opérations VI avec un nouvel outil d’exploitation, baptisé Salix. Les techniciens sont ainsi équipés de tablette et reçoivent des ordres d’intervention clairs, avec un parcours optimisé par leur "dispatcher". Ils renseignent la réalisation des travaux demandés et peuvent signaler les opérations détectées à venir. Ces informations sont transmises en temps réel au centre de service et au client. Résultat : gain de temps et de fiabilité.

Euromaster souhaite aussi étoffer son maillage.

La stratégie est claire, nous souhaitons conserver tous nos centres intégrés et nous développer grâce à la franchise, en ajoutant 100 centres supplémentaires d’ici 5 ans", confie Marc Frustié.  

Pour cela,  Euromaster mise aussi sur ses 800 ateliers mobiles (dont 60 réservés aux pros) ainsi que sur des "satellites stores", containers aménagés à proximité ou directement sur les sites des clients industriels.

Une mensualisation du budget entretien

La crise a aussi été l’occasion pour Euromaster de réfléchir à de nouveaux services pour mieux accompagner ses clients. A commencer par MasterCare, la solution d’entretien préventif des flottes. "Ce programme existait depuis quelques années pour le génie civil et le poids lourd, désormais, il est disponible pour les VL", indique Stéphanie Decompois, directrice communication et marketing d’Euromaster France. Grâce à un portail dédié, les gestionnaires ont ainsi accès à l’information en temps réel sur leur parc et ont une vision claire des dépenses et entretiens à réaliser.

Pour éviter les à-coups de trésorerie, Euromaster lance également MasterControl Easyliss, "une offre unique sur le marché pour les VUL et VL". Il s’agit de la mensualisation de budgets d’entretien avec engagement 12 à 48 mois, qui fonctionne "un peu comme [une] facture EDF". "Le client paye chaque mois et en fin de période, une régularisation s’opère en fonction des entretiens réalisés", détaille Stéphanie Decompois.

L’offre se décline en deux formules : mensualisation du budget pneus / services pneus ou mensualisation pneus / services pneus / entretien du véhicule, avec des pneus Michelin été ou 4 saisons. Pour le poids lourd et le génie civil, les contrats d’entretien MasterCare se déclinent en Easyliss, avec mensualisation et régularisation en fin de période.

Enfin, Euromaster lance TyreLease une offre de LOA (location avec option d’achat) multimarque et multivéhicule. Cette dernière est ainsi valable pour les pneus PL, VL, VUL, GC et manutention.

Au-delà de ces nouveaux services, l’enseigne poursuivra également sur ses fondamentaux que sont la sécurité, l’expérience client, la formation et l’engagement RSE.

 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle