S'abonner
Centres autos

Feu Vert dynamise Feu Vert Services

Publié le 25 octobre 2012
Par Clotilde Chenevoy
< 1 min de lecture
Cette enseigne provient de la transformation des centres Vidange et Soins Auto, rachetés par Feu Vert au groupe Carrefour en 2007. Feu Vert Services n'avait alors pas été développé outre mesure, et aujourd'hui, le centre auto se lance dans un plan de conquête.
Cette enseigne provient de la transformation des centres Vidange et Soins Auto, rachetés par Feu Vert au groupe Carrefour en 2007. Feu Vert Services n'avait alors pas été développé outre mesure, et aujourd'hui, le centre auto se lance dans un plan de conquête.
Cette enseigne provient de la transformation des centres Vidange et Soins Auto, rachetés par Feu Vert au groupe Carrefour en 2007. Feu Vert Services n'avait alors pas été développé outre mesure, et aujourd'hui, le centre auto se lance dans un plan de conquête.

Feu Vert dispose de 306 centres autos en France, et il souhaite désormais attaquer le marché avec son concept Feu Vert Services, une version allégée. Pour Bernard Perreau, président du groupe Feu Vert, "la création de Feu Vert Services est l’aboutissement d’une réflexion stratégique née de la transformation des centres Vidange et Soins Auto, rachetés par Feu Vert au groupe Carrefour en 2007. Idéalement placés, ces centres ont démontré qu’il y avait une forte attente pour des services de proximité. (…) Ce nouveau réseau permet de développer le maillage territorial de Feu Vert sur de nouvelles zones et d’établir un lien pérenne avec de nouveaux automobilistes. Il s’agit clairement d’une piste de croissance."

Cette structure lui permettant en effet de viser les petites et moyennes agglomérations, s'implantant sur des zones d’activités commerciales, les centres villes, ou encore les axes passants. Côté concurrence, Feu Vert Services rentre donc en frontal avec les Speedy Relais, implantés sur des stations-service, ainsi que les Midas, de Mobivia Groupe. 

Concrètement, la surface d'un Feu Vert Services est comprise entre 300 et 400 m2, avec une moyenne de 4 baies de montage et de 5 collaborateurs. Les prestations sont aussi sélectionnées, se concentrant majoritairement sur l'entretien d'usure et la vidange. La révision constructeur ou encore le pneumatique devraient représenter des volumes d'opérations importants.

L'enseigne communique actuellement fortement auprès des professionnels du secteur pour trouver des candidats. Feu Vert ambitionne d'ouvrir 11 centres Feu Vert Services pour 2012, et 18 pour 2013. L'accès se veut plus facile, puisque l’investissement est moindre que pour un centre auto (225 000 euros, dont 15 000 euros de droits d’entrée). Au final, il est possible d'ouvrir un centre Feu Vert Services avec un apport personnel de 70 000 euros.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle