S'abonner
MRA

Le réseau AD révolutionne sa gouvernance

Publié le 18 avril 2018
Par Mohamed Aredjal
2 min de lecture
Pour soutenir l’action de ses animateurs réseaux, Autodistribution réforme le pilotage de ses enseignes AD Garage et AD Carrosserie avec la création d’une nouvelle instance représentative. Composée de référents adhérents, cette équipe doit aider à ressouder les liens entre la tête de réseau et les réparateurs.
Autodistribution veut s'appuyer sur ses adhérents référents pour simplifier le partage des bonnes pratiques.
Autodistribution veut s'appuyer sur ses adhérents référents pour simplifier le partage des bonnes pratiques.

 

Resserrer les liens entre son enseigne de réparateurs et ses quelques 2 000 adhérents : c’est le projet d’Autodistribution avec sa nouvelle gouvernance. Le groupement s’apprête en effet à créer une nouvelle instance de représentation pour son réseau, composée d’une centaine de référents, qui aura pour mission de fluidifier les échanges entre les équipes nationales et locales, complétant ainsi l’action des animateurs réseaux.

"Il y a déjà des animateurs réseaux rattachés aux distributeurs Autodistribution. Mais le lien est beaucoup plus fort et puissant lorsque votre référent est l’un de vos pairs, avec qui le dialogue s’instaure d’égal à égal", précise Fabien Guimard, directeur des réseaux de réparation automobile.

Deux commissions, 32 élus

En mars, les premiers référents parmi les enseignes AD Garages et AD Carrosserie ont été identifiés au niveau national avec l’aide des distributeurs du réseau. Une centaine sera retenue, soit jusqu’à deux par distributeur, c’est-à-dire un référent carrosserie et un référent mécanique. Parmi eux, 16 seront élus membres de la commission nationale mécanique et 16 autres seront rejoindront la commission nationale carrosserie. Ces élections seront finalisées d’ici à l’été prochain, et l’ensemble du dispositif sera présenté aux adhérents AD lors du congrès de Malte, en septembre.

À terme, chaque commission nationale se réunira quatre fois par an. Elles valideront lors de ces assemblées les projets et groupes de travail ainsi que les orientations stratégiques en tenant compte des remontées terrain des adhérents et des référents. De plus, ces commissions nationales fixeront le cadre des négociations des accords cadres réseau et des plans promotionnels annuels.

Une meilleure cohésion dans les rangs d’Autodistribution

Grâce à cette nouvelle organisation, Autodistribution espère obtenir une meilleure cohésion au sein de son réseau de réparateurs en coordonnant plus efficacement ses actions au niveau local et en identifiant plus précisément les attentes de ses adhérents. Les futurs référents locaux seront d’ailleurs sélectionnés pour avoir su conjugueur les "vertus de leur indépendance de chefs d’entreprises à la dynamique de la marque AD".

"Une enquête TNS Sofres l’a montré : si une excellente « note de raison » prouve votre grande confiance dans l’enseigne AD, votre « note de cœur » pour votre enseigne est en revanche perfectible. Pour des raisons somme toute classiques dans un réseau dépassant les 2 000 membres : manque d’échanges, manque d’informations ou même manque d’interlocuteurs sur qui s’appuyer ou avec qui échanger pour partager et faire connaître attentes ou besoins", conclut Fabien Guimard.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle