S'abonner
MRA

Motrio en quête de notoriété avant de passer aux grands travaux

Publié le 24 mars 2022
Par Romain Baly
3 min de lecture
L'enseigne de réparation multimarque du groupe Renault a pris part, pour la première fois de son histoire, à Franchise Expo Paris. Un passage évident pour le réseau qui entend renforcer son maillage et son image avant d'explorer de nouvelles voies, à commencer par la carrosserie.
Franchise Expo Paris 2022 constituait une première pour Motrio et ses équipes.
Franchise Expo Paris 2022 constituait une première pour Motrio et ses équipes.

De l'avis même des fidèles exposants et observateurs, cette 40e édition de Franchise Expo Paris, organisée du 20 au 23 mars 2022, n'a pas retrouvé l'ampleur des précédentes années. Mais pour Motrio, qui affiché ses couleurs pour la première fois au salon parisien, l'essentiel était ailleurs. Comme le fait remarquer Mounir Msiouen, aux manettes de l'enseigne depuis un an : "Pour nous, quoi qu'il arrive, c'est un plus dans notre volonté de se développer".

Une croissance soutenue

La nouvelle gamme de pneus Motrio était mise à l’honneur sur le stand.

La nouvelle gamme de pneus Motrio était mise à l’honneur sur le stand.

A la Porte de Versailles, l'objectif du réseau de réparation multimarque du groupe Renault était double : rencontrer des nouveaux investisseurs, aux profils potentiellement différents de ses adhérents traditionnels, et se faire connaître encore un peu plus.

Alors que l'enseigne a passé fin 2021 le cap du millier d'implantations en France (pour 1671 centres à l'échelle européenne), son rayonnement s'avère aujourd'hui quelque peu en décalage avec sa notoriété. "Nous devons continuer à nous faire connaître, abonde Mounir Msiouen. Atteindre les 1 000 centres, c'est une étape très importante dans notre histoire. Nous voulons continuer à être toujours plus proche des consommateurs". L'an passé, Motrio a enregistré l'arrivée de 200 nouveaux adhérents et s'attend à faire peu ou proue autant en 2022.

City et Mobile encore loin de la France

Une croissance singulière, parce que très soutenue, qui doit être pérennisée. "L'objectif est d'aller beaucoup plus loin", souffle le responsable. Aucun chiffre précis n'est donné mais le renforcement du maillage hexagonal demeure au cœur des préoccupations du réseau, qui peut compter sur le soutien au quotidien de 33 animateurs sur le terrain. Derrière cette dynamique et cette quête de reconnaissance, se cachent, en outre, d'autres ambitions.

Lire aussi : Motrio présente sa nouvelle gamme de pneus

Après avoir franchi un cap sur le plan du rayonnement, Motrio s'apprête à en franchir un autre sur le plan de son savoir-faire. Le lancement des concepts City et Mobile, soit un magasin de taille réduite pour l'un et un atelier itinérant pour l'autre, n'entre pas encore sur la feuille de route de Mounir Msiouen. City et Mobile sont actuellement testés en Angleterre mais la pertinence de ces nouvelles solutions ne fait pas grand doute et la France devrait pouvoir en profiter tôt ou tard.

En forte expansion, le réseau compte aujourd’hui plus de 1 000 réparateurs en France

En forte expansion, le réseau compte aujourd’hui plus de 1 000 réparateurs en France.

Motrio Carrosserie se précise

Autre sujet, beaucoup plus avancé celui-ci, le lancement de Motrio Carrosserie, qui se précise de jour en jour. "Nous avons des spécialistes qui nous ont rejoints ces derniers mois donc cette activité fait sens, explique sans trop en dire Mounir Msiouen. Il y a une vraie convergence entre les profils réparateur et carrossier. Et puis nous avons aussi, en interne, déjà un certain savoir-faire avec Ixell, une marque de peinture reconnue".

Si aucune date n'est avancée, le cadre global de cette initiative est désormais défini. Reste aujourd'hui à l'enrichir, à en faire une offre qui a du sens, qui soit un vrai levier de croissance pour les adhérents, et qui permette à Motrio de s'installer durablement sur ce marché concurrentiel. Si Motrio Carrosserie sera déployé auprès de carrossiers et de réparateurs souhaitant allier les deux activités, le concept pourra aussi vivre sa vie de façon autonome avec des centres dédiés.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle