S'abonner
Pneumaticiens

Point S revoit sa stratégie de communication

Publié le 27 janvier 2020
Par Romain Baly
< 1 min de lecture
Après dix ans de spots décalés, Point S change de style. Si Patrick Bosso accompagne toujours les publicités de l'enseigne, celles-ci donnent désormais principalement la parole à de vrais automobilistes. Une façon pour Point S de gagner en proximité.
Patrick Bosso et le fameux slogan de l'enseigne ne seront plus au centre de cette nouvelle campagne.
Patrick Bosso et le fameux slogan de l'enseigne ne seront plus au centre de cette nouvelle campagne.

A l'échelle du groupe, c'est une petite révolution. Voilà déjà dix ans que l'image de l'enseigne est portée par un homme, Patrick Bosso, et un slogan, "pas de stress, il y a Point S". Un duo qui a largement contribué à la reconnaissance et au succès d'estime du grand public. Le taux de notoriété de Point S s'élève aujourd'hui à 88 % et 77 % des Français déclarent connaitre son slogan. Par ailleurs, deux tiers de nos compatriotes disent apprécier le côté sympathique des dernières campagnes.

Un plébiscite qui n'empêche pas une remise en question. Celle-ci aboutira en mars prochain à la diffusion d'une nouvelle campagne qui renouvellera complètement l'image du réseau. "On arrivait à la fin d'un cycle, juge Joël Arandel, directeur marketing de Point S. Cette stratégie avec ce ton décalé a largement porté ses fruits mais nous voulons désormais communiquer d'une autre façon".

Jean-Luc, Mathilde, Julien et les autres…

La fin d'un cycle et le début d'un autre qui porte un nom, "Point S au service des vrais gens qui ne peuvent pas faire sans leur véhicule", et se matérialise par deux types de spots. Un premier de dix secondes entièrement promotionnel qui mettra en avant une offre particulière et un second de trente secondes qui valorisera quant à lui l'image de marque avec l'idée d'être désormais plus proche des gens.

Si Bosso et le slogan ne disparaissent pas, ils ne sont plus au centre du message, désormais incarné par Jean-Luc, agriculteur, Mathilde, médecin, Julien, chauffeur poids lourd et cinq autres personnalités. "On veut se mettre à la place de tout le monde en valorisant ces personnes qui ont toutes besoin de leur véhicule", ajoute Joël Arandel. Point S renforce ainsi son image d’enseigne de proximité.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle