S'abonner
MRA

Sandra Henric (Alternative Autoparts), femme de réseaux

Publié le 18 janvier 2022
Par Romain Baly
2 min de lecture
[Abonnés] Depuis ses débuts chez Starexcel en 2001, Sandra Henric, aujourd'hui responsable du réseau Technicar Services, n'a pas uniquement découvert un marché qui lui était totalement étranger. Elle a également pris goût au terrain, aux acteurs de la rechange et à leurs valeurs.
Rien ne prédestinait Sandra Henric, responsable du réseau Technicar Services, à cette carrière dans l’automobile.
Rien ne prédestinait Sandra Henric, responsable du réseau Technicar Services, à cette carrière dans l’automobile.

Elle n'y avait pas prêté attention. C'est en déroulant sa vie professionnelle que Sandra Henric prend conscience de la singularité de son histoire : au début des années 2000, fraîchement sortie d'école de commerce, la voilà aux (quasi) manettes du tout jeune réseau Précisium aux côtés de… Florence Galisson. Deux femmes pour mener à bien la restructuration de l'ex-Starexcel, voilà de quoi dénoter ! Féministe modérée ("Je suis pour valoriser la compétence. Cela étant, je crois que les femmes ont des choses différentes à apporter dans les entreprises, et il est très important de les mettre en avant", dit-elle), Sandra Henric a ainsi composé un duo totalement unique pour l'époque.

L'expérience était d'ailleurs singulière à plus d'un titre. Deug d'histoire, licence d'administration publique, école de commerce… Rien ne la prédestinait à travailler dans la rechange. Mais le hasard s'en est mêlé. "J'ai débuté ma vie professionnelle en envoyant des candidatures spontanées. Je n'ai même pas répondu à des annonces", insiste-t-elle.

Des liens avec le terrain

L'une de ces bouteilles jetées à la mer arrive chez Starexcel, avec qui le courant passe très bien. Couvée par Alain Landec et Patrice Godefroy, la voilà nommée assistante de marketing au moment où naît Précisium, avec une mission aux contours très larges et l'ambition de remuscler une offre qui est alors challengée par les récents réseaux de constructeurs (Eurorepar, Motrio…). Sandra Henric y découvre un univers, un métier aussi et s'y forge très vite certaines convictions.

La première est qu'une culture d'entreprise forte est fondamentale dans l'équilibre d'une organisation, qu'il convient de la respecter tout autant que de la faire perdurer. La seconde renvoie directement au réseau et aux hommes (avec un grand H) qui le composent, tout cet ensemble constituant la vraie richesse d'une enseigne. "J'ai beaucoup aimé découvrir les adhérents, échanger avec eux, connaître leurs problématiques, confirme-t-elle. J'ai le contact facile et j'ai rapidement réussi à tisser des liens avec eux."

Chemin faisant, l'évolution du groupement l'éloigne peu à peu de cette proximité. Au gré de rachats et de réorganisations, la petite maison Précisium devient chaque jour plus grande. Une évolution qui pèse sur la responsable. "Avec le temps, je me suis réorientée vers des missions de back-office et j'avais l'impression de ne plus apporter autant qu'avant à mon entreprise." À l'automne 2020, l'aventure se termine et… une autre débute quelques semaines plus tard !

Retour aux sources

Le 2 novembre 2020, la voilà nommée responsable du réseau de réparation d'Alternative Autoparts. Un changement de structure pour un retour aux sources.

J'ai retrouvé chez Alternative des valeurs qui me parlent : l'indépendance, la transparence dans le fonctionnement, le partage avec les adhérents, notamment via des commissions, l'expertise aussi, très forte dans ce groupement… Et puis il y a l'influence de Patrice Godefroy. C'est lui qui m'avait recruté, 19 ans plus tôt. Il fait partie de ces dirigeants très entraînants.

Libre dans sa stratégie et dans son contenu, pouvant compter sur la confiance de sa direction, Sandra Henric porte un regard totalement positif sur cette première année chez AA, marquée par ce plaisir retrouvé des réunions de garages en région ou des échanges avec les distributeurs. "Les rencontres nourrissent ma vie professionnelle", ajoute-t-elle. Pleinement engagée dans sa mission, elle a pour objectif d'étendre le rayonnement d'un réseau Technicar Services composé de plus de 150 implantations. Et de conclure : "J'ai l'impression d'être dans une organisation qui est restée fidèle à des valeurs très importantes, tout en ayant conscience qu'il devient plus que jamais nécessaire d'avancer en se projetant à 5 ou 10 ans. C'est très inspirant d'évoluer dans cet univers."

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les fonctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

cross-circle