S'abonner
Fast-fitters

Speedy accueillera les futurs clients de Fisker

Publié le 30 décembre 2021
Par Romain Baly
< 1 min de lecture
A l'instar de Pitstop et Reiff-ABS en Allemagne, le réseau Speedy soutiendra en France l'activité après-vente du fabricant de véhicules électriques Fisker, dont le premier modèle est attendu pour l'automne 2022.
Les futurs possesseurs du Ocean de Fisker pourront compter sur le soutien du réseau Speedy dans l'Hexagone. ©Fisker
Les futurs possesseurs du Ocean de Fisker pourront compter sur le soutien du réseau Speedy dans l'Hexagone. ©Fisker

Sélectionné en août 2021 pour devenir le fournisseur exclusif de pneumatiques du futur SUV Ocean 100 % électrique, dont le lancement en Europe est attendu pour l'automne 2022, Bridgestone renforce ses liens avec Fisker. Les deux groupes industriels ont annoncé avoir signé un protocole d'accord prévoyant que le support après-vente des modèles américains sera assuré, en France et en Allemagne, par les réseaux du manufacturier.

A l'instar du partenariat noué dans l'Hexagone entre Feu Vert et le fabricant de véhicules électriques chinois Aiways, Fisker va ainsi s'appuyer sur des enseignes nationales et non sur un réseau en propre pour ses futurs clients. En France, ce service sera assuré par Speedy qui rassemble 450 centres, tandis qu'en Allemagne celui-ci reviendra à Pitstop et Reiff-ABS qui cumulent à eux deux plus de 300 points de vente sur tout le territoire.

Des réseaux leaders sur leurs marchés

Le constructeur californien "collaborera avec Bridgestone pour sélectionner les sites les plus appropriés, parmi son important réseau de points de services, pour répondre au mieux aux besoins spécifiques des clients de Fisker" est-il précisé dans un communiqué. Le choix de Bridgestone ne doit rien au hasard puisque le manufacturier possède l'un des meilleurs maillages du marché en France et en Allemagne, deux pays où débutera la commercialisation de l'Ocean.

Ce SUV sera produit à partir de novembre 2022 dans l'usine autrichienne du constructeur située à Magna-Steyr. Il faudra compter un peu moins de 42 000 euros pour prendre possession de ce véhicule qui affichera une autonomie estimée à 402 kilomètres pour la version Sport et 563 pour la version haut de gamme (cycle d'essai EPA).

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle