S'abonner
Formation

Au Garac, l'initiative souffle dans les murs

Publié le 17 avril 2014
Par Jean-Marc Felten
< 1 min de lecture
L'école des métiers de l'automobile profitait de la semaine de l'industrie pour présenter les projets menés par les étudiants dans le cadre du programme "une classe, un projet", lancé à la dernière rentrée scolaire.
Le Garac a accueilli le sous-préfet du Val d'Oise lors de la présentation publique de l'ensemble des projets soutenus par chaque classe pour l'année scolaire 2013-2014.
Le Garac a accueilli le sous-préfet du Val d'Oise lors de la présentation publique de l'ensemble des projets soutenus par chaque classe pour l'année scolaire 2013-2014.
Laurent Rouxnouveau directeur général du Garac d'Argenteuil (95), a lancé l'ensemble des professeurs et les étudiants sur un programme ambitieux lors de la dernière rentrée scolaire. Chaque classe devait présenter un ou plusieurs projets qui sont suivis par le corps enseignant et soutenus par l'école. La semaine de l'industrie (7 au 11 avril) donnait l'occasion, lors des portes ouvertes, de présenter les projets retenus, en cours de réalisation ou déjà réalisés.
 
Plus de 50 initiatives ont ainsi été présentées par les élèves et les professeurs aux visiteurs, jeunes en recherche de formation, professionnels ou institutions. Le sous-préfet lui-même avait fait le déplacement pour remettre à plusieurs élèves un diplôme couronnant la mise en place d'un certificat de formation européen (Europass).
 
La diversité des initiatives est à souligner, car elles ne sont pas systématiquement liées au monde automobile et peuvent également se révéler culturelles (théatre, musique, liaisons interne à l'école), sportives ou économiques. Pour certaines classes, le défi donne l'opportunité de faire la preuve de leurs compétences. Les motards ont ainsi engagé une moto de 650 cm3 , dont ils sont en train de terminer le montage, dans une compétition de "montée impossible" tout terrain. Les BTS carrosserie assistent d'autres écoles dans leurs projets (réalisation de la carrosserie de la voiture de l'éco-marathon de l'Estaca); tandis que les mécaniciens préparent des voitures à la compétition, dont une Volvo "Amazone" destinée à concourir en véhicule historique.
 
Prochaine étape des manifestations se déroulant au Garac, une réunion d'anciens élèves est en cours d'organisation pour les centaines de techniciens formés depuis 1948, qui sont présents à tous les échelons de la conception, de la vente et de l'après-vente automobile.
 
Partager :

Sur le même sujet

cross-circle