S'abonner
Services

Avec CareMakers, Renault s’engage pour la mobilité inclusive

Publié le 3 février 2022
Par Florent Le Marquis
2 min de lecture
Alors que le ministère du Travail vient de lancer sa plateforme d’aide à la mobilité pour faciliter l’accès à l’emploi, le groupe Renault annonce y mettre à disposition ses propres offres, issues de son programme CareMakers.
Le groupe Renault a intégré son programme
Le groupe Renault a intégré son programme "CareMakers" à la nouvelle plateforme créée par le gouvernement.

En ce mois de février, le ministère du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion a lancé mesaidesverslemploi.fr, site web développé avec Pôle emploi. Cette toute nouvelle plateforme référence l’ensemble des dispositifs d’aide à la mobilité voués à faciliter l’accès à l’emploi en France. Le groupe Renault y a mis à disposition l’ensemble de ses solutions de mobilité inclusive, regroupées dans son programme de développement durable CareMakers.

Aide à la réparation et à l’achat

Celui-ci a été créé pour aider des personnes en difficulté financière à assurer l’usage ou l’achat d’une voiture, notamment pour les inéligibles au crédit bancaire, afin qu’ils puissent accéder ou conserver un emploi. Pour l’entretien ou la réparation d’un véhicule d’une marque généraliste européenne, de moins de 200 000 km ou de moins de 15 ans, il assure une offre à prix coûtant dans 320 garages solidaires Dacia et Renault.

Ensuite, pour un projet d’achat de véhicule neuf, le programme propose un service de location longue durée avec option d'achat, intégrant un microcrédit valable dans 42 garages solidaires. Parmi les véhicules concernés, la Dacia Spring accessible à partir de 48€/mois (avec prime à la conversion et bonus écologique), la Dacia Sandero à partir de 32€/mois (avec prime à la conversion), ou le Renault Express Van accessible à partir de 230€/mois.

"S’engager pour l’employabilité et l’inclusion constitue un axe majeur de la stratégie de développement durable du groupe et de sa raison d’être. En France, 50 % des personnes au chômage refusent un emploi faute de moyen de transport. Nous sommes très heureux de poursuivre notre engagement avec Pôle emploi pour contribuer à l’insertion des personnes en situation de vulnérabilité, au travers de nos solutions de mobilité qui permettent d’accéder à des véhicules via notamment le microcrédit", a commenté Cléa Martinet, directrice du développement durable du groupe Renault.

Dix fois plus de bénéficiaires d’ici 2025

Avec le réseau Dacia et Renault, le groupe soutient depuis 2012 les personnes inéligibles au crédit bancaire à travers le Club Mobilité, qui regroupe l’agence de microcrédit Adie, le réseau des Caisses d’Epargne, Pôle emploi et l’Action Tank.

En 2021, 509 véhicules ont été commandés et financés grâce à ce programme en France. Et le groupe Renault compte multiplier par dix les bénéficiaires de cette initiative d’ici 2025.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle