S'abonner
Informatique

Irium Software et Vega Systems fusionnent au sein du groupe Isagri

Publié le 27 août 2021
Par Elodie Fereyre
3 min de lecture
L’éditeur de logiciels spécialiste de la gestion de flotte, Vega Systems, s’est rapproché d’Irium Software, expert des logiciels de gestion (ERP) pour les distributeurs et réparateurs de matériels agricoles, PL et TP. La nouvelle entité est baptisée Irium Software.
De la fusion de Vega Systems et d'Irium Software est née le 1er juillet 2021, la nouvelle entité Irium Software.
De la fusion de Vega Systems et d'Irium Software est née le 1er juillet 2021, la nouvelle entité Irium Software.

Tout débute en 2019, lorsque Vega Systems, éditeur de logiciels de gestion de flottes pour loueurs courte et longue durée, intègre le groupe Isagri, spécialisé dans logiciels pour les professionnels de l’agriculture et de la comptabilité (241 millions d’euros de CA, 140 000 clients sur les 5 continents). Il y rejoint différents éditeurs d’ERP dont Irium Software, qui s’adresse aux distributeurs, loueurs, importateurs et réparateurs de matériels et de véhicules (machines agricoles, motoculture de plaisance, engins de construction, d'extraction, de manutention et levage, poids lourds, véhicules utilitaires, etc.). Dès lors, un processus de fusion est lancé entre les deux entités, devenu effectifve le 1er juillet 2021.

Le nouvel ensemble, qui prend le nom d’Irium Software, affiche un objectif ambitieux : devenir l’acteur européen de référence sur le marché des logiciels de gestion pour la distribution et la location de matériels et véhicules. Avec Vega Systems, Irium Software gagne ainsi en expertise dans la location et gestion de flottes et ajoute à ses marchés historiques le secteur de la location automobile. Désormais, Irium Software s’adresse aux loueurs, distributeurs et aux réparateurs sur cinq marchés : les travaux publics, le machinisme agricole, le matériel de manutention, le poids lourd et l’automobile.

"Aujourd’hui Irium Software compte 200 collaborateurs, 900 clients et 27 000 utilisateurs pour un CA de 21 millions d’euros. Nos ambitions de croissance sont très fortes, d’environ 10 % par an dans les 3 prochaines années. Nous espérons atteindre 25 millions d’euros de CA en 2024 et 40 millions dès 2030", annonce Hotman Hozman, directeur général de la nouvelle entité. Le groupe présent en France

Une fusion collaborative

Dès le départ, la question de la satisfaction client s’impose comme prérequis à la fusion et les équipes de part et d’autre travaillent ensemble, à travers des ateliers (menés à bien malgré le contexte sanitaire) à l’élaboration de la nouvelle feuille de route de l’entreprise (valeurs, ambition, choix de la nouvelle identité, process, organisation des services…). Le projet Chrysalide est mis en place. Il a donné naissance à une nouvelle instance (le Coman) et à deux nouvelles équipes : la direction supports et services clients ainsi que le bureau d’études.

"Ce sont d’ailleurs les collaborateurs eux-mêmes qui ont souhaité que les valeurs de notre nouvelle entité mettent l’accent sur la satisfaction : la satisfaction client, la volonté de progresser, le professionnalisme et la qualité des relations. […]", poursuit le directeur général.

Une offre produit repensée

Un travail d’audit des deux sociétés a permis d’adapter l’offre produit pour capitaliser sur les meilleurs outils comme iMob Service (produit à destination des techniciens itinérants Irium et désormais étendu aux équipes Vega, CICO, rebaptisé iMob Check Plus, outil de gestion des checks départ et restitution et iMob Stock : la première application mobile développée par l’équipe mobilité fusionnée dont le but est de faciliter la gestion des inventaires, des commandes et des réceptions d’articles.

"Nous nous sommes d’abord centrés sur le rapprochement de nos équipes de développement d’applications mobiles, afin de proposer à nos clients, le plus vite possible, un enrichissement de nos offres et des solutions uniques, compatibles avec l’ensemble de nos produits", souligne Hotman Hozman.

Une nouvelle identité et un futur à l’international

Traduction concrète de la fusion, Irium Software se dote d’une nouvelle identité visuelle, résultat du mélange de l’ADN graphique des deux entreprises. L’entité, qui détient des bureaux à Toulouse, Lyon, Avignon, Bourg-de-Péage, La Rochelle et Bordeaux, ainsi que deux filiales en Allemagne et en Espagne, devrait progressivement installer son siège à Bordeaux. Après avoir renforcé ses positions sur le marché français, Irium Software envisage également un développement à l’international.

"Il faut noter que l’échange d’expérience avec les autres filiales du groupe Isagri a été un point très important, car celles-ci sont également des éditeurs d’ERP spécialisés, ce qui a enrichi les réflexions des groupes de travail. Je ne vais pas dévoiler tous les projets – nombreux – qui sont dans les dossiers, mais des synergies importantes s’étant déjà créés avec les autres filiales, il se pourrait bien que de nouvelles offres émergent", conclut le directeur général. La nouvelle entité sera d’ailleurs présente dans différents salons à l’instar de Flotauto ou de Solutrans pour y présenter ses nouveautés.

Le nouveau comité de direction d’Irium Software

  • Hotman Hozman, directeur général
  • Fréderic Boisson, directeur services et supports clients
  • Aurore Chaussoniere, directrice administrative et financière
  • Nicolas Crouzevialle, directeur marketing et communication
  • Renaud Garnier, directeur technique et R&D
  • Mathieu Lacoste, directeur commercial
  • Frédéric Treuil, directeur du déploiement

 

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les fonctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

cross-circle