S'abonner
Formation

La Semaine des services de l’automobile et de la mobilité veut rassurer l’avenir du secteur

Publié le 14 décembre 2021
Par Florent Le Marquis
2 min de lecture
La 7e édition de l’événement, organisée par l’Anfa et ses partenaires, se déroulera du 29 janvier au 5 février 2022. Un rendez-vous destiné à donner confiance en l’avenir des métiers de la branche des services de l’automobile.
"Le grand saut" : mot d'ordre de cette 7e édition de la Semaine des services de l’automobile et de la mobilité. © Anfa

La Semaine des services de l’automobile et de la mobilité (SSAM), organisée par l’Anfa et ses partenaires, revient pour une 7e édition, du 29 janvier au 5 février 2022. Comme tous les ans, l’événement aura pour vocation de faire connaître les métiers et les formations du secteur, à travers 400 rendez-vous dans toute la France. Le thème de cette édition : "Le grand saut".

Pour aider jeunes et moins jeunes à se projeter dans le secteur, "dans un environnement marqué par l’incertitude", moult activités seront proposées par l’Anfa et ses partenaires : rencontres avec des professionnels, des formateurs, témoignages d’anciens apprentis, visites d’entreprises ou de concessions, modules "vis ma vie", job dating, conférences, escape games dans les ateliers, etc.

"Les entreprises des services de l’automobile et de la mobilité sont un vivier d’emplois et réservent aux jeunes qui s’y engagent la perspective de métiers et de carrières d’avenir. Ainsi, le CNPA qui rassemble 19 métiers, représente un gisement exceptionnel d'emplois avec 50 000 recrutements par an", affirme Xavier Horent, délégué général du CNPA.

L’alternance, voie royale vers l’emploi

Au total, en 2021, les services de l’automobile sont composés de plus de 500 000 professionnels dans plus de 150 000 entreprises. Le tout pour une centaine de métiers différents : ingénieur en maintenance, carrossier peintre automobile, mécanicien cycles, enseignant de la conduite automobile, agent de location, vendeur en accessoires, conseiller client après-vente, etc.

Cette année encore, 65 000 jeunes se forment dans des domaines spécifiques de la branche, et l’alternance continue d’être plébiscitée : 17 % de contrats d’apprentissage de plus ont en effet été signés par rapport à la rentrée 2019. Et ce alors que près des trois quarts des apprentis (72 %) trouvent un emploi moins de sept mois après la fin de leur formation, la grande majorité dans le métier ciblé par celle-ci.

L’automobile représente indiscutablement un secteur d’avenir dont la transformation va engendrer des besoins étendus en compétences et en emplois.

Xavier Horent conclut : "Cette Semaine des services de l’automobile et de la mobilité est l’occasion de confirmer le dynamisme d’une filière qui innove, forme et recrute chaque jour."

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle