S'abonner
Applications

Oovoom, l’application qui veut dépoussiérer l’après-vente

Publié le 3 novembre 2021
Par Mohamed Aredjal
2 min de lecture
A la fois carnet d’entretien numérique pour les automobilistes et apporteur d’affaires pour les garages, l’application Oovoom a déjà séduit 2 600 ateliers dans l’Hexagone. Un lancement prometteur pour ses créateurs qui veulent étoffer leur solution avec de nouveaux services.
Sandra Bibas (à droite), co-fondatrice d'Oovoom, aux côtés de son équipe à Equip Auto On Tour Toulouse.
Sandra Bibas (à droite), co-fondatrice d'Oovoom, aux côtés de son équipe à Equip Auto On Tour Toulouse.

Dans les allées d’Equip Auto On Tour, difficile de les rater. Vêtus en noir et orange, les nombreux conseillers Oovoom arrêtaient les nombreux visiteurs pour leur présenter leur nouvelle application. Pour la jeune pousse, l’occasion était trop belle d’exposer au plus grand nombre les atouts de leurs solutions après plus d’un an de discrétion en raison de la pandémie. Créée en 2019 par Sandra Bibas et Philippe Aladjem, la plateforme Oovoom entend pourtant fluidifier les relations entre automobilistes et réparateurs.

Un apporteur d’affaires pour les garages

Pour les premiers, l’application se présente comme un carnet d’entretien digital facilitant la gestion de leur(s) véhicule(s) (jusqu’à 3) grâce à diverses fonctionnalités (rappel d’échéances, intégration automatique des factures, etc.). Ils peuvent aussi y effectuer leurs demandes de devis et choisir un atelier à partir de critères précis.

Pour les garagistes, Oovoom se veut être un véritable apporteur d’affaires. La plateforme leur donne la possibilité de répondre aux demandes de devis tout simplifiant la gestion de leurs rendez-vous. "Les réparateurs peuvent gérer plus efficacement leur planning et optimiser la charge de leur atelier", complète Sandra Bibas. Au-delà de la relation client, Oovoom c'est aussi du marketing. A partir de leur interface, les professionnels suivent leur taux de fidélisation et leur performance commerciale tout en envoyant des campagnes de newsletter.

Pour utiliser l’application Oovoom, les réparateurs devront s’acquitter d’un abonnement mensuel de 49,90 € (supplément de 9,90 € par pallier de 250 e-mails additionnels). Ils peuvent aussi bénéficier des services de la plateforme avec des crédits. Comptez 19,90 € pour un rendez-vous, 84,50 € pour cinq rendez-vous et 149 € pour dix. Lancée officiellement en début d’année, la solution a déjà séduit 2 600 garages dans l’Hexagone, dont le réseau A+ Glass avec lequel un accord a été noué en juin dernier.

Mécanojob et Oovoom Fleet

Au-delà de ces fonctionnalités, Oovoom a rapidement élargi son écosystème pour développer de nouveaux services. C’est ainsi qu’est née Mécanojob, une plateforme de recrutement spécialisée dans les métiers du secteur automobile, pour répondre aux difficultés rencontrées par les ateliers pour embaucher des mécaniciens et carrossiers. "Nous proposons un accompagnement tout au long du processus de recrutement en aidant notamment les garagistes à identifier les bons profils", détaille Sandra Bibas.

Ce n’est pas tout : la start-up s’est lancée depuis quelques semaines dans la création d’un service de convoyage automobile, Oovoom Drivers. A la demande des usagers de l’application, ces chauffeurs ont pour mission de récupérer leur véhicule pour réaliser les opérations de maintenance ou de réparation. "Nous souhaitons enrôler pour environ 10 000 drivers pour proposer ce service sur l’ensemble du territoire", indique la co-fondatrice. Pour le moment, cette prestation est disponible dans les dix plus grandes villes du pays.

Mais Oovoom ne se destine pas uniquement aux réparateurs : l’application dispose également d’une interface "Fleet" réservée aux flottes d’entreprises avec une interface spécifiques aux conducteurs et une autre pour les gestionnaires de parcs roulants. Gestion centralisée des véhicules, attribution mono ou multi-utilisateurs, traçabilité et suivi des réparations, facturation centralisée, etc. L’outil intègre un large éventail de fonctionnalités. Coût de l’application pour les gestionnaires de flottes : 3,5 € par mois et par véhicule (dégressif à partir de 11 véhicules).

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle