S'abonner
Formation

Top départ pour l’Opco Mobilités

Publié le 22 mars 2019
Par Mohamed Aredjal
2 min de lecture
L’opérateur de compétences (Opco) pour la filière automobile vient officiellement de voir le jour. L’organisme réunit tous les acteurs de la mobilité, favorisant une approche transversale et partagée de l’emploi et des compétences.
L'Opco Mobilités réunit les services de l'automobile et les acteurs de la filière transport.
L'Opco Mobilités réunit les services de l'automobile et les acteurs de la filière transport.

 

C’est le 19 mars dernier que s’est déroulée l’assemblée constitutive de l’Opco Mobilités, qui sera l'opérateur de compétences de la filière pour tous les sujets liés à la formation. Le conseil d’administration a élu les membres du bureau et Patrice Omnès, délégué général de l’Anfa, a été nommé directeur général. Le CNPA dispose de trois sièges d'administrateurs et de 31,79 % des voix. De son côté, l'Asav possède un siège et 3,3 % des voix tandis que la FNA occupe également un siège avec 3,45 % des voix.

Le bureau élu est ainsi composé de membres des organisations professionnelles suivantes : Jean-Louis Vincent (TLF) président, Bernard Guyot (CNPA) trésorier adjoint, Claude Faucher (UTP Ferroviaire) secrétaire, Valérie Boned (Entreprises du Voyage) membre et Claude Léopold (RATP) membre. Et de membres du collège des organisations salariales : Bertrand Mazeau (FO Métallurgie) vice-président, Stanislas Bauge (FNST CGT) trésorier, Jean Marc Dubau (FGTE CFDT) secrétaire adjoint, Maxime Dumont (FGT CFTC) membre et Stéphane Rivière (CFE CGC Métallurgie) membre.

21 branches pour 1,6 million de salariés

Ce sont au total 21 branches et la RATP qui constituent aujourd’hui cet Opco, représentant 1,6 million de salariés et 210 000 entreprises. Près de 50 000 alternants bénéficieront de l’appui de l’organisme. Ce dernier se fixe comme ambition de contribuer à structurer l’emploi et les compétences dans le domaine de la mobilité des personnes et des marchandises, en tenant compte des enjeux des transitions numériques, énergétiques et écologiques.

Rappelons que ce la constitution de l’Opco Mobilités s’inscrit dans le cadre de la réforme de la formation professionnelle, qui a mis fin à la validité des agréments délivrés aux organismes paritaires collecteurs agréés (Opca) au 31 décembre dernier. Ceux-ci seront remplacés par des Opco dont les missions seront orientées sur le développement des compétences des personnes, de l’alternance et de l’accompagnement des TPE et PME.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle