S'abonner
Carrosserie

AkzoNobel : chiffre d’affaires en hausse et bénéfices en baisse

Publié le 22 avril 2022
Par Nicolas Girault
< 1 min de lecture
Au premier trimestre 2022, le fabricant de peinture néerlandais a connu une croissance financière spectaculaire, mais des bénéfices en baisse. Confiant, AkzoNobel jongle avec l'inflation du coût des matières premières et des transports.
"Grâce à nos initiatives tarifaires vigoureuses, nous sommes en ligne avec l’inflation sans précédent des coûts variables qui a touché notre industrie au cours de ce trimestre", affirme Thierry Vanlancker, PDG d’AkzoNobel. ©AkzoNobel

Le groupe de peinture basé à Amsterdam AkzoNobel a vu son chiffre d’affaires croître encore de 12 % au premier trimestre 2022, en atteignant 2,525 milliards d’euros de chiffre d’affaires sur un an. Le fabricant maintient ainsi une tendance déjà enregistrée à la fin de l’an dernier. Derrière ces chiffres, l’industriel voit son bénéfice opérationnel baisser de 23 % au premier semestre 2022. L’industriel a subi l’augmentation du prix des matières premières et des transports. Pour compenser ces hausses, AkzoNobel confirme avoir augmenté ses tarifs de 17 %.

Une baisse de l'inflation au second semestre ?

Dans ce contexte, l’industriel indique avoir réalisé sur cette même période un résultat d'exploitation de 232 millions d'euros, contre 303 millions d'euros, sur la même période l’an dernier. Sa trésorerie nette a baissé de 102 millions d'euros, contre un déficit de de 31 millions d'euros en 2021. Ces résultats sont néanmoins jugés encourageants dans un environnement économique mondial compliqué.

A lire aussi : Prix des peintures : la FFC s’insurge contre les propositions des assureurs.

AkzoNobel pense maintenant être en bonne voie pour atteindre son objectif d'un Ebitda ajusté de 2 milliards d'euros l'an prochain. "Bien que des incertitudes subsistent en ce qui concerne, entre autres, les sanctions contre la Russie, la reprise de la Covid-19 en Chine et les contraintes d’approvisionnement qui persistent – en particulier en Amérique du Nord – nous restons confiants pour réaliser nos objectifs stratégiques de croissance et de développement", déclare Thierry Vanlancker, dirigeant du groupe.

Ce dernier s'attend à ce que les pressions inflationnistes commencent à s'atténuer lors du second semestre de cette année. L’annonce de ces résultats a été jugé rassurante, et a entraîné une hausse de 5,5 % de l'action AkzoNobel.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle