S'abonner
Assurances

Prix des peintures : la FFC s’insurge contre les propositions des assureurs

Publié le 16 décembre 2021
Par Florent Le Marquis
2 min de lecture
Alors que la profession fait face à une forte augmentation des prix des produits peinture, la FFC invite les carrossiers à la prudence dans leurs agréments avec les assureurs. Le syndicat estime que ces derniers font part de propositions "indécentes".
La FFC alerte les carrossiers agréés sur leurs droits dans cette période de négociation annuelle des contrats avec les assureurs.
La FFC alerte les carrossiers agréés sur leurs droits dans cette période de négociation annuelle des contrats avec les assureurs.

Début novembre, la Fédération française de carrosserie (FFC) invitait les réparateurs à renégocier rapidement leurs agréments avec les apporteurs d’affaires. Aujourd'hui, après les premiers retours de ses adhérents sur les propositions de certains assureurs concernant les augmentations à venir des produits peinture, le syndicat hausse le ton.

La FFC dénonce en effet des chiffres "très faibles" comparés aux augmentations enregistrées en 2021 et annoncées en 2022. En effet, selon la fédération, les propositions sont en majorité de 3,5 % avec un seul assureur atteignant les 6 %. Elle juge ces propositions "indécentes".

"Ce n’est pas le remboursement des PGE qui risque de pousser certaines entreprises au dépôt de bilan, mais plutôt le refus manifeste des assureurs d'accompagner leurs réseaux de garages agrées face aux augmentations du prix des matières premières à travers le monde."

La hausse de tarifs chez les fabricants

A titre indicatif, le syndicat dresse un tableau des hausses de prix constatées chez les principaux fabricants de peinture. Tous ont et vont procéder à plusieurs augmentations de leur grille tarifaire.

Ainsi, Axalta a augmenté ses prix de 3,9 % en février puis 4,95 % en août, et les haussera encore de 9,5 % au 1er janvier prochain. Chez AkzoNobel, l’augmentation était de 5,9 % en juillet et de 4,3 % en ce mois de décembre. BASF a fait grimper ses prix de 3,7 % au premier semestre, de 6,8 % en juillet et le fera encore de 1,5 % en février 2022. PPG a augmenté ses tarifs de 4,7 % en février, a procédé à d’autres hausses en juin et octobre par catégorie, et procèdera à une hausse de 7,5 % au 1er février prochain. Enfin, l’inflation constatée chez Octoral était de +5,4 % en avril, de +5 % en octobre et le sera de +4,3 % en mars 2022.

Pour rappel, la FFC donnait le mois dernier plusieurs conseils aux carrossiers en vue des négociations avec leurs partenaires assureurs : souligner les multiples augmentations de prix des produits, mais aussi celles des coûts énergétiques. Obtenir un engagement écrit sur les volumes était également recommandé.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle