S'abonner
Assurances

L’Anea change de dimension et se mue en FFEA

Publié le 15 octobre 2021
Par Nicolas Girault
2 min de lecture
L’Alliance nationale des experts en automobile (Anea) fait évoluer son nom et ses statuts. En devenant la Fédération française des experts en automobile (FFEA), elle compte bien changer de dimension.
La naissance de la FFEA a été annoncé lors du symposium sur l'intelligence artificielle.
La naissance de la FFEA a été annoncé lors du symposium sur l'intelligence artificielle.

François Mondello n’a pas été reconduit à la présidence de l’Anea, mais à celle de la FFEA, lors de l’assemblée générale extraordinaire du 14 octobre 2021. Les participants à cet évènement ont voté des résolutions en faveur du changement de nom et de statut de l’Alliance. "Ce changement de nom répond à la difficulté d’expliquer notre organisation professionnelle, notamment vis-à-vis du grand public, explique François Mondello. Tandis que notre nouvelle appellation est immédiatement compréhensible par le plus grand nombre."

Bien plus qu’un simple changement de nom, l’Alliance des experts entame bel et bien sa transformation en profondeur. Ses membres ont d’abord décidé de changer de statut et d’organisation. Un comité national des territoires (CNT) va être créé. 14 présidents de régions vont être élus. Ils seront regroupés dans cinq "super-régions" – Drom-tom compris. Leur mission sera de faire remonter toutes les problématiques locales au niveau national. "Car, nous ne voulions pas mettre en place une structure nationale diffusant uniquement des informations descendantes", précise François Mondello. Il s’agit donc d’assouplir les relations entre le terrain et le sommet.

Accompagner les évolutions

François Mondello, président de la FFEA.

François Mondello, président de la FFEA.

Ensuite, sur le plan stratégique, "nous sommes dans une logique d’ouverture de nos services vers les particuliers", explique le président. Une réponse aux préoccupations des experts sur l’avenir de leur profession. En effet, ils sont touchés de plein fouet par la baisse de la sinistralité. Celle-ci compte désormais davantage de petits chocs que de grandes collisions, poussant de nombreux assureurs à faire l’économie du service de beaucoup d’experts… La FFEA accompagne donc la tendance poussant ses membres à s’orienter vers la diversification de leurs activités (expertise de véhicules anciens, de VO, etc.) parallèlement à leur mission réglementée par la loi.

"Cette transformation a aussi été rendue possible grâce à l’adhésion de BCA Expertise à l’Anea l’an dernier", glisse François Mondello. En effet, la FFEA est désormais aussi beaucoup plus représentative de la profession. Elle rassemble désormais plus de 571 entreprises et plus de 5 000 salariés. Et avant d’atteindre cet effectif, l’organisation avait entamé une démarche de prospective et d’accompagnement des évolutions de son métier, notamment en créant son observatoire (Map). Celui-ci organise les symposiums auxquels sont associés d’autres acteurs de l’après-vente auto : réparateurs, apporteurs d’affaires, association (AEE…), sur des thématiques communes. Précisément, la naissance de la FFEA concrétise l’ouverture des experts aux défis de la transformation massive de l'univers automobile... pour sauver leur avenir à l'heure où certains sont tentés de les laisser disparaître.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle