S'abonner
Carrosserie

L’usage de pièces de réemploi continue sa progression

Publié le 3 juin 2022
Par Mohamed Aredjal
2 min de lecture
La pièce de réemploi (PRE) se fait, petit à petit, une place sur le marché de la réparation-collision. Lors du premier trimestre 2022, le nombre de rapports d’expertise contenant au moins une PRE a augmenté de 4,7 % selon le dernier rapport de SRA.
Dans son dernier bilan, l’association SRA dévoile une progression du nombre de rapports d’expertise contenant au moins une PRE. ©BCA
Dans son dernier bilan, l’association SRA dévoile une progression du nombre de rapports d’expertise contenant au moins une PRE. ©BCA

Timidement mais sûrement, l’usage de pièces de réemploi progresse dans les carrosseries. Dans sa dernière publication, l’association SRA (sécurité et réparation automobiles) révèle en effet une hausse du recours aux pièces issues de l’économie circulaire au cours du premier trimestre 2022.

Selon ce rapport, réalisé à partir des expertises des sinistres de collision pour les VP et VUL, la part des PRE dans le total des pièces utilisées s’élève à 3,8 % (contre 3,6 % en 2021 et 3 % en 2020). Autre chiffre notable : 12,2 %. Il s’agit de la part des expertises comptant au moins une PRE. Ce taux était à 11,7 % en 2021, et à 9,5 % en 2020.

Hayons et portières sur le podium

Dans le détail, si on se penche sur le taux de PRE par pièce remplacée, les hayons AR (24,6 %), les portes AV (23,5 %) et les portes AR (20,4 %) se classent dans le top 3. Précisons toutefois que ces trois produits ont une fréquence de remplacement dans les réparations inférieure à 2,8 %.

En revanche, les trois pièces avec les fréquences de remplacement les plus importantes dans l’ensemble des pièces – bouclier AV, bloc optique et bouclier AR – présentent un taux d’utilisation de PRE inférieur à 10 %.

A lire aussi : La pièce de réemploi séduit de plus en plus

Notons, enfin, que les pièces d’éclairage comme les optiques AV et les feux AR affichent un taux d’utilisation de PRE proche ou égal à 10 %. Pour les éléments de vitrage, l’utilisation de PRE est encore plus faible (taux de 1,6 % au maximum).

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle