S'abonner
Carrosserie

R-M appuie la transformation d’Eybens Sport Auto

Publié le 21 juillet 2021
Par Nicolas Girault
3 min de lecture
Le carrossier Thierry Muscat a repensé son activité et rationalisé son atelier avec l’aide de R-M. Après de lourds travaux, le réparateur a renoué avec ses principes fondamentaux et adapté son entreprise aux évolutions de son métier.
La transformation de la nouvelle carrosserie a dores et déjà consolidé la cohésion et le dynamisme de l'équipe animant le garage.
La transformation de la nouvelle carrosserie a dores et déjà consolidé la cohésion et le dynamisme de l'équipe animant le garage.

Membre du réseau Axial, le carrossier isérois a entièrement revu son entreprise d’Eybens (38), depuis sa stratégie jusqu’à ses murs. Objectifs : atteindre l’autonomie économique, améliorer les conditions de travail, prioriser la qualité plutôt que les volumes, accentuer les activités haut de gamme et "véhicules propres" (entamées en 2009), sans oublier de valoriser son image de marque.

Il y a 28 ans que Thierry Muscat a créé la carrosserie Eybens Sport Auto. Son activité multimarque comprend la mécanique, la carrosserie et la réparation de vitrage. Aujourd’hui, ses neuf salariés (trois carrossiers, trois mécaniciens et trois administratifs) génèrent un chiffre d’affaires dépassant 1,3 million d’euros en réparant 120 véhicules par mois (hors pandémie). Sa clientèle est composée à 60 % de flottes (CHU de Grenoble, Engie, Veolia, etc.), 30 % de hors agrément et 10 % d’agrément.

Thierry Muscat, dirigeant du garage Eybens Sport Auto.

Optimiser, agrandir et améliorer

À l’origine de la transformation de ce garage, l’introspection forcée par le premier confinement a donné à Thierry Muscat du recul sur l’évolution de son entreprise. "J’ai réalisé que je n’étais plus en phase avec ma conception du métier. Je me comportais comme un automate, tout en sous-exploitant notre potentiel", explique le carrossier. Le projet de transformation qu’il a tiré de son analyse a ensuite été rapidement concrétisé (en moins d’un an), grâce au soutien de R-M. La filiale de BASF est habituée à accompagner ses clients au-delà de l'activité peinture, lorsqu'ils le souhaitent.

Les équipes de son fournisseur de peinture ont d’abord examiné le cahier des charges de Thierry Muscat. Celui-ci voulait optimiser les conditions de travail, libérer de l’espace d’atelier, améliorer l’accueil et réduire son emprunte environnementale. Puis, l’équipe de BASF a observé son entreprise, avant de lui retourner un plan de son projet. Celui-ci reposait à la fois sur l’analyse de toutes les activités de son atelier, ainsi que sur les connaissances de R-M concernant les meilleures carrosseries d’aujourd’hui.

Postes de travail ergonomiques

Deux campagnes de travaux de quinze jours ont été nécessaires – en décembre 2020 et mai 2021 – pour démolir une partie des bâtiments, avant de les agrandir et de les aménager. Effectués sous le contrôle du fabricant de peinture, ce chantier a permis d’optimiser les flux d’atelier, ainsi que d’améliorer technique, ergonomie, productivité, sécurité, respect de la réglementation et gestion de la réparation. Sans oublier le perfectionnement de l’accueil de ses clients. Un poste de travail supplémentaire a été aménagé, une mezzanine optimise l’activité stockage de pneus, tandis qu’une extension accueille le stock de pièces détachées et qu’un local héberge le traitement des déchets avant recyclage.

Concrètement, chaque poste de travail est doté d’un pont élévateur permettant de travailler à hauteur d’homme. Équipements d’aspiration et de levage des charges lourdes ont été installés. Les nouvelles installations ont atteint un score de 85 % des critères d’ergonomie de la Carsat. Du matériel spécifique a aussi été installé pour réparer les véhicules électriques, hybrides et haut de gamme. Tandis que l’organisation du travail à la chaîne a été abandonnée, au profit du contrôle qualité des interventions. L’objectif reste de fidéliser la clientèle de particuliers, flottes et véhicules premium.

L'équipe de BASF a su planifier le projet, avant de l'accompagner jusqu'à la fin du chantier.

Communiquer pour créer du lien

"L’organisation de l’atelier est beaucoup plus fluide, le cadre et les conditions de travail plus agréables", constate Thierry Muscat. S’il affirme qu’il est encore trop tôt pour mesurer les bénéfices de son investissement, le carrossier observe déjà une nouvelle dynamique et une excellente ambiance au sein de son équipe.

Parallèlement, il décuple les effets de ces transformations en intensifiant sa communication (déjà importante). "Elle prend de plus en plus de place dans ma stratégie car c’est pour moi la meilleure façon de montrer ce que l’on est et de créer du lien", affirme-t-il… Sponsor de longue date du Grenoble Foot 38, il accentue aussi sa présence sur les réseaux sociaux, pour entretenir les relations avec la clientèle et le tissu économique local. Eybens Sport Auto est ainsi devenu une institution locale, position intéressante pour conquérir de nouveaux clients et attirer des techniciens.

Le chantier de transformation du garage aura pris un peu plus de six mois.

Le chantier de transformation du garage aura pris un peu plus de six mois.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle