S'abonner
Non classé

Edito : De bien beaux paris

Publié le 24 mai 2012
Par Hervé Daigueperce
2 min de lecture
Selon la formule consacrée, à l’heure où nous imprimons ces pages, le nouveau président de la république française n’est pas encore connu, et les paris vont bon train.
Selon la formule consacrée, à l’heure où nous imprimons ces pages, le nouveau président de la république française n’est pas encore connu, et les paris vont bon train.
Selon la formule consacrée, à l’heure où nous imprimons ces pages, le nouveau président de la république française n’est pas encore connu, et les paris vont bon train.

Même si, reconnaissons-le, l’impact direct sur les professions de l’automobile, en cas de changement, ou de poursuite, ne bougera pas fondamentalement les lignes. Surtout si l’on s’attarde aux acteurs de proximité. Ceux-là verront peut-être des modifications ou transferts de charges, de taxes, de temps de travail et plus sûrement de déclarations, etc. mais devront continuer à entreprendre au sens propre comme au figuré, en se prenant par la main. Car la spécificité du service de proximité repose sur de petites unités – dont l’intérêt aux yeux des grandes institutions compte peu au regard de l’industrie automobile. C’est ainsi, que sans prôner le défaitisme – toujours de mauvais aloi – nous ne dérogeons pas à notre ligne directrice, celle de fournir les armes les plus convaincantes pour faire de ce fameux service de proximité, la clé du devenir, de la pérennité de l’entreprise. Et sans pari hasardeux de quelque nature que ce soit.

En effet, au hasard de ces quelques pages, et des trois grands thèmes que nous avons abordés, à savoir le Diesel, la peinture, ou la filtration, ce qui frappe, ce sont les actions des équipementiers et des grands distributeurs pour ouvrir de nouvelles portes de captation de chiffre d’affaires. Prenons le Diesel, dont les motorisations équipent 80 % des véhicules immatriculés en France, sans compter le parc circulant, il offre une manne d’augmentation de chiffre énorme, parce que la réparation d’injecteurs et de pompes existe, l’échange standard aussi, les diagnostics également. Pour cela, des formations sont prêtes, des circuits logistiques de récupérations de pièces aussi, des catalogues pour toutes les références, des hot lines, des centres relais et des plates-formes techniques émaillent le territoire. Là, il y a un beau pari à lancer : de combien d’euros, je peux augmenter mes résultats annuels ? Simple, comme d’optimiser ses ventes de filtres en disposant de l’ensemble de la gamme, immédiatement ou, en disposant de quelques outils de diagnostic pour le Diesel, les teintes, les hybrides, etc. C’est de tout cela dont nous parlons et qui vous permet de gagner vos paris sur l’avenir.
Bon vote !

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle