S'abonner
Non classé

“L’ADN de Partner’s trouve ses racines dans le bon sens et la convivialité”

Publié le 19 septembre 2014
Par Frédéric Richard
3 min de lecture
En marge de la cinquième édition du salon Partner’s qui s’est tenue fin juin dernier à Blois (41), Yves Dupont, responsable du développement du réseau, revient sur les événements marquants du groupement et martèle ses différences.
Yves Dupont, responsable commercial de Partner’s
Yves Dupont, responsable commercial de Partner’s

Vous êtes à la cinquième édition du salon Partner’s. Comment mesurez-vous le chemin parcouru ?
Après la thématique Cinéma en 2012, nous avons choisi le Carnaval, cette année. Nous voulions coller à l’actualité de la Coupe du monde de football, sans toutefois céder à la facilité. Au terme des cinq éditions, je me dis qu’ils ont toujours collé à l’esprit du groupement, à la fois convivial, sympathique, parfois festif, mais toutefois professionnel. Nous voulons conserver cet esprit de corps très particulier que tout le monde connaît désormais.

Les accords avec les fournisseurs étant négociés en centrale à l’année avec les fournisseurs, quel est l’intérêt d’un tel salon pour les visiteurs ?
L’adhérent visiteur cherche ici le contact direct. Il peut ainsi faire ses demandes spécifiques, gérer un litige en face de son interlocuteur, se renseigner sur des nouveautés… Le salon est aussi l’occasion pour eux de découvrir des familles sur lesquelles ils ne travaillent pas ou peu, et de rencontrer de nouveaux acteurs œuvrant sur ces secteurs. Enfin, nos adhérents aiment se retrouver et échanger dans ce cadre fraternel qu’est le salon.

Où en est le réseau à l’heure actuelle ?
A ce jour, nous avançons au rythme de 8 à 10 nouveaux partenaires par an, ce qui représente maintenant 260 adhérents en France. La conquête se fait principalement sur des changements de panneau, puisqu’il subsiste peu d’indépendants à aller chercher désormais.

Et le réseau Mon Garage ?
Nous disposons d’environ 170 garages, animés par les distributeurs Partner’s. Une cinquantaine d’adhérents travaillent le concept. Il nous faut donc convaincre plus de distributeurs de s’y mettre, afin que Mon Garage se déploie à sa mesure. Depuis notre convention du mois de janvier, nous mettons vraiment le paquet sur le sujet. Je propose désormais une force commerciale pour accompagner nos adhérents dans le développement du réseau. Car les distributeurs ne savent pas toujours comment initier la démarche avec les garagistes. Alors, nous les incitons à inviter les prospects lors d’une soirée, par exemple, et c’est nous qui venons présenter le concept et répondre aux interrogations. A terme, nous aimerions que chaque adhérent travaille le concept. Bien sûr, certains n’en ont pas la capacité, mais je pense que nous pouvons encore aller chercher une centaine de stockistes adhérents pour développer Mon Garage.

Quel est l’intérêt pour le distributeur de travailler le concept ?
Dès lors qu’un atelier arbore un panneau “Mon Garage”, cela limite grandement le passage des commerciaux des groupements concurrents sur place… Ce n’est pas négligeable pour le distributeur. Car si Mon Garage n’apporte pas forcément de chiffre d’affaires important, il recentre chez le distributeur Partner’s un CA qui était auparavant essaimé.

Comment définiriez-vous les qualités de Partner’s en deux mots ?
Partner’s, c’est avant tout beaucoup de bon sens pour les distributeurs. Au sein du groupement, nous avons une commission, constituée d’adhérents, six au total, répartis par région. Nous nous réunissons trois à quatre fois par an avec la direction générale du groupement, et en tant qu’ambassadeurs de leur région, ils nous remontent les infos du terrain. Ce qui nous permet d’être toujours en prise directe avec les demandes des distributeurs adhérents.

Peut-on faire un bref point sur GT Part’s, la MDD de Partner’s, lancée en 2010 ?
Nous avions lancé cette MDD avec les gammes de grandes ventes (batteries, essuie-glaces…). Aujourd’hui, GT Part’s, toujours réservée aux seuls adhérents Partner’s, évolue vers des produits plus techniques puisque nous intégrons désormais une gamme de courroies de distribution, une autre de freinage. Cette évolution a été notamment demandée par la commission dont nous parlions, donc par les adhérents eux-mêmes, qui apprécient le concept et souhaitaient l’étendre. Je tiens une fois de plus à préciser que MDD ne signifie pas chez nous low cost ou low quality. Certes, nous dépositionnons GT Part’s de 20 % par rapport au Premium, mais avec des fournisseurs reconnus et des produits éprouvés.

Le rachat de Précisium par Groupauto a-t-il modifié quelque chose chez Partner’s ?
Pas directement. Précisium existait et continue d’exister. Toutefois, je dois bien admettre qu’auparavant nous démarchions en toute liberté un adhérent Gefa ou Précisium, et que nous nous l’interdisons aujourd’hui. Mais l’inverse est également vrai. Ce sont les seules conséquences.

 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle