S'abonner
Non classé

Le Cnam, le GARAC et les ingénieurs en maintenance…

Publié le 5 juillet 2012
Par Hervé Daigueperce
2 min de lecture
Le 22 mai dernier, les deux grandes institutions du GARAC et du Cnam ont remis les diplômes d’ingénieurs en “Maintenance de véhicules”, une première !
Le 22 mai dernier, les deux grandes institutions du GARAC et du Cnam ont remis les diplômes d’ingénieurs en “Maintenance de véhicules”, une première !
Le 22 mai dernier, les deux grandes institutions du GARAC et du Cnam ont remis les diplômes d’ingénieurs en “Maintenance de véhicules”, une première !

C’est une première à plusieurs titres, et tout d’abord parce que ce diplôme n’existait pas auparavant. La raison en est simple, la complexité des véhicules et donc des interventions en après-vente s’est tellement accrue qu’il fallait créer le métier qui répondait à cette évolution. Première également, parce que la formation qui a conduit à ces diplômes a été conduite à la fois par le GARAC, (Ecole nationale des professions de l’automobile) et par le Cnam, (Conservatoire national des arts et métiers). Si l’on connaît très bien le GARAC, et la renommée du Cnam, on sait moins que ce dernier, dixit son administrateur général, Christian Forestier, “a été le premier, avant même Polytechnique et l’Ecole des Mines, à décerner des diplômes d’ingénieurs”. Christian Forestier s’est également félicité de cette “nouvelle filière, une nouvelle pédagogie de l’apprentissage du diplôme d’ingénieur”. Ce que n’a pas manqué de souligner Catherine Vautrin, vice-présidente de l’Assemblée nationale et député de la Marne : “Nous voulons aller plus loin dans le domaine de l’alternance, et souligner tout l’intérêt que représentent l’apprentissage et la formation professionnelle, la clé de l’avenir, j’en suis convaincue”.

Promotion Jean-Pierre Trenti

De Madame Vautrin à Monsieur Forestier, du président Francis Bartholomé (président du GARAC et de l’Afisa) à Madame Liliane Rivière, l’hommage à Jean-Pierre Trenti, initiateur de cette formation, a été unanime. En effet, c’est lui, en tant que président du GARAC et vice-président du CNPA, qui a initié cette nouvelle formation avec l’aide appuyée d’Armand Carillo, alors directeur du GARAC. Cette formation “unique en France se déroule en trois ans sous contrat d’apprentissage et est dispensée par l’Ecole d’Ingénieurs du Cnam et par le GARAC. Le niveau d’entrée requis pour les futurs apprentis est un Bac + 2 (BTS ou DUT). (…) Cette formation complète le parcours d’excellence voulu par la profession avec la possibilité de suivre ce cursus par la voie professionnelle depuis la 3e”. Sur 10 lauréats, 8 ont obtenu le diplôme, 3 devant repasser le TOEIC, pour attester de leur niveau d’anglais.
 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle