S'abonner
Non classé

Le CNPA à votre service !

Publié le 19 février 2015
Par Hervé Daigueperce
3 min de lecture
Sous l’impulsion de son président Francis Bartholomé, le CNPA vient de créer une nouvelle branche, celle des “Services Multimarques de l’Après-Vente Automobile”.
François Bartholomé, président du CNPA.
François Bartholomé, président du CNPA.

Il l’avait promis lors de sa campagne électorale, l’an dernier, la Grande Maison de l’Automobile allait ouvrir ses portes à tous les professionnels de l’automobile sans aucune ségrégation, ni ostracisme même léger. Le déjà emblématique président hissant même les joutes verbales - qui ne manqueraient pas de s’inviter au débat - comme constitutives d’un nouvel esprit. Reconnaissant qu’avec autant de branches (une vingtaine) et des métiers dont les intérêts sont parfois antinomiques, les différends s’avèrent inévitables mais les solutions… infinies. Angélisme pur ou stratégie multicanaux, nul ne se risquera à délimiter aujourd’hui le champ des possibles du nouveau patron du CNPA. Une chose est sûre, la “Grande Maison” comme il aime à la dénommer, ayant plutôt la réputation de bouger au rythme du porte-containers qu’à celui de la mobylette, l’ambition s’affiche forte et vertueuse. A-t-elle été, en revanche, bien analysée par ses pairs ? Une chose est sûre, les premiers résultats sont là : dix enseignes de la réparation rapide viennent de monter à bord avec la saine intention de se faire entendre. Participer au “Nouvel Elan pour 2015” du CNPA pour lutter ensemble contre le “Car-bashing” semble l’une des raisons du ralliement, s’approcher de “l’ennemi” pour tenter un rapprochement politique de bon aloi constituerait la seconde.

Lutter pour un meilleur marché

“Nous avons travaillé avec la réparation rapide afin de déterminer ce qui pourrait nous réunir et nous nous sommes rendu compte que ce qui nous rapprochait était supérieur à ce qui pourrait nous éloigner”, commentent Francis Bartholomé et le patron de la nouvelle branche, Bernard Perreau, également président du Groupe Feu Vert. C’est sur cette affirmation, sans doute, que se sont ralliés, les enseignes (de réparation rapide mécanique, de centres autos, de spécialistes pneumatiques et vitrages), Bestdrive, Carglass, Euromaster, Feu Vert, FirstStop, France Pare-Brise, Midas, Mondial Pare-Brise, Norauto ou encore Speedy. Certains, comme Norauto, Feu Vert ou Carglass, par exemple, s’investissant davantage dans le fonctionnement de la branche des Services ou Smava (Service Automobile Multimarque de l’Après-Vente Automobile), branche qui participe à la convention collective des services, la clé d’entrée. Les enseignes continuent d’ailleurs d’adhérer à leurs branches syndicales comme la Feda pour les uns, ou le Syndicat des Professionnels du Pneu, pour les autres. L’idée n’étant pas de quitter une fédération mais de disposer d’une plus grande représentation auprès des pouvoirs publics en s’associant à un panel encore plus important de professionnels de l’automobile, de la filière, annoncent les directeurs des enseignes. L’histoire ne dit pas encore – parce qu’elle n’est pas écrite – comment les ennemis d’hier sur des sujets comme la pièce de carrosserie, les informations techniques, la garantie constructeurs, etc. trouveront le chemin du compromis. “Il est parfois préférable d’être à l’intérieur” commentait Bénédicte Barbry de Mobivia, pour se faire entendre. Et Francis Bartholomé de préciser “qu’aborder les sujets qui fâchent avec calme sur tous les métiers et donner de la hauteur au problème constituent la bonne démarche”. Le président a d’ailleurs parlé de refondre tous les statuts de la maison…

Un corps constitué

Cette nouvelle branche se veut déjà très structurée autour d’une présidence, d’un délégué général, Mikael de Cambourg (CNPA), et de cinq vice-présidences : VP métiers (Bruno Desmet, DG Norauto France), VP Affaires Sociales (Eric Girard, DG Carglass), VP Lobbying Relations Extérieures, Communication, Coordination (Bénédicte Barbry, directrice relations extérieures Mobivia), VP Environnement RSE (Pascal Fraumont, Feu Vert), VP Juridique, Trésorerie (Sophie Loulergue, directrice juridique Carglass). Sont associés à la SMAVA, les directeurs généraux des enseignes et la branche sera, en outre, représentée au sein de la gouvernance du CNPA. Formation, environnement, enjeux métiers, défense des professionnels, apprentissage, sécurité, véhicule connecté, santé… tout sera envisagé au sein de cette nouvelle branche avec, comme point d’orgue, le 30 mars prochain, les Etats généraux de l’automobile, une manifestation orientée vers les jeunes et aval de l’automobile. Un vrai programme !

*Les enseignes représentent plus de 30 millions d’automobilistes, 3,8 milliards de chiffre d’affaires, 3 500 centres sur l’ensemble du territoire, et plus de 25 000 collaborateurs.
 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle