S'abonner
Non classé

Le GPL en quête de visibilité

Publié le 15 novembre 2011
Par Axel Abadie
< 1 min de lecture
Après la suppression anticipée du bonus écologique sur le GPL, le Comité français du butane et du propane tente d'interpeller les autorités pour permettre, de manière alternative, de favoriser son utilisation.
Après la suppression anticipée du bonus écologique sur le GPL, le Comité français du butane et du propane tente d'interpeller les autorités pour permettre, de manière alternative, de favoriser son utilisation.
Après la suppression anticipée du bonus écologique sur le GPL, le Comité français du butane et du propane tente d'interpeller les autorités pour permettre, de manière alternative, de favoriser son utilisation.

Le Comité français du butane et du propane, qui regrette les effets de la suppression anticipée du bonus écologique sur le marché du GPL, continue d'oeuvrer pour la visibilité de ce dernier. En effet, le GPL a un atout majeur, économique. Il reste le carburant le moins cher à la pompe, affichant 0,86 euro par litre pour le mois en cours. Le comité explique dans un communiqué que "les autres énergies alternatives (GNV, superéthanol ou électricité) ont chacune un rôle propre à jouer dans le paysage automobile".

Pour favoriser l'utilisation du GPL, le comité met en avant l'existence de plusieurs applications pour smartphones. Celles-ci permettent de localiser en quelques secondes la station la plus proche offrant du GPL et offrent un comparatif de prix. Bien loin d'être suffisant pour son développement, les pouvoirs publics sont sollicités, afin de prendre leurs responsabilités, notamment environnementales et économiques.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle