S'abonner
Non classé

“Nous souhaitons nous ouvrir davantage sur les visiteurs et les exposants occidentaux”

Publié le 21 mai 2014
Par Frédéric Richard
3 min de lecture
Deux mois après la clôture du plus grand salon asiatique de l’équipement automobile, Steven Wang revient pour nous sur l’édition 2014, et évoque l’avenir d’un salon international en devenir, dont les visiteurs occidentaux devraient mesurer l’intérêt.
Steven Wang, directeur général de Traders-Link International Exhibition, organisateur du salon AMR.
Steven Wang, directeur général de Traders-Link International Exhibition, organisateur du salon AMR.

Pouvez-vous nous dresser un premier bilan chiffré de l’édition 2014 de l’AMR à Pékin ?
Pour sa 31e édition, AMR 2014 a attiré au total 1 139 exposants et enregistré 52 821 visites, de 66 pays et régions du monde. La plupart des exposants se sont montrés satisfaits du salon, sur lequel ils confient avoir noué de bons contacts professionnels, pour des collaborations à court ou moyen terme. Ce qui nous conforte dans le positionnement du show.

Quel est l’avis de vos actionnaires ?
La Camra (China Automotive Maintenance and Repair Association) s’est également montrée satisfaite, notamment parce que le salon poursuit sa croissance, comme ce fut le cas au cours des six dernières années. Nous continuerons donc nos efforts dans la même direction pour les éditions à venir.

Quels sont vos principaux motifs de satisfaction ?
Je suis particulièrement satisfait cette année du nombre de distributeurs qui ont fait le déplacement. Ils constituent la principale cible du salon et leur fréquentation a augmenté de 13 %. Les acheteurs de la zone Asie-Pacifique ont également enregistré une croissance soutenue. Par ailleurs, nous avions établi des partenariats forts avec l’Australian Automotive Aftermarket Association (AAAA), la Canadian Collision Repair Association (CCRA), l’Association of Body Repair Automotive Indonesia, la Korea Automobile Specialty Repair Association (Carpos), la Federation of Automobile Workshop Owners Association of Malaysia (Fawoam) et la Singapore Motor Workshop Association (SMWA), qui ont organisé la venue d’acheteurs professionnels de leurs pays, pour assister à l’AMR et constater combien le marché de l’équipement chinois est dynamique.

Enfin, cette année, nous avons lancé la campagne “AMR 2014 recommandations” sur le thème de l’efficacité énergétique et la réduction des émissions, ainsi que la réparation verte. Dans ce cadre, 70 produits et 55 entreprises ont été primés. Je souligne que cette initiative n’a pas seulement favorisé l’innovation et l’efficacité énergétique. Elle a également réveillé la conscience des visiteurs sur le thème épineux du droit de propriété intellectuelle.

Avez-vous toutefois des regrets quant à cette édition ?
Les modifications de calendrier continuent de peser sur notre développement, en particulier sur l’internationalisation de l’AMR. A Pékin, le New China International Exhibition Center de Pékin (NCIEC) est le seul site suffisamment étendu pour accueillir notre salon, mais aussi de nombreux autres grands salons. Par conséquent, nous ne sommes pas en mesure de fixer une date précise et récurrente avec le gestionnaire du site. Heureusement, il y aura bientôt plusieurs nouveaux centres d’exposition construits en ville, et nous pourrons ainsi organiser le show au même endroit à la même période chaque année, ce qui sera beaucoup plus confortable, notamment pour les participants, qui pourront mieux s’organiser d’une année sur l’autre.

Que pensez-vous améliorer pour l’année prochaine ?
Nous allons mettre plus d’énergie dans la promotion de l’événement, en particulier pour le marché international, de sorte que l’année prochaine, le rayonnement de l’AMR parvienne à attirer beaucoup plus d’exposants et de visiteurs étrangers.

Justement, pensez-vous que l’événement s’est montré suffisamment international cette année ?
Initialement, le salon AMR a été créé comme un événement local, comme la plupart des autres foires qui sont ensuite devenues internationales. Nous nous sommes vraiment ouverts sur le monde à partir de 2009. Depuis, le salon a connu une croissance rapide en termes d’exposants étrangers, et la participation de visiteurs des pays voisins de la région Asie-Pacifique n’a cessé de croître. Mais il est exact que nous avons encore du travail pour attirer plus d’acteurs occidentaux de l’équipement de garage et de l’industrie.

Que pouvez-vous faire pour attirer ces visiteurs occidentaux qui vous font défaut ?
Nous devons mieux anticiper et communiquer plus tôt sur le contenu du show, afin de permettre aux visiteurs d’avoir suffisamment de temps pour préparer leur plan de voyage. Nous disposons aussi d’un système de pré-inscription en ligne, afin qu’ils puissent s’inscrire à l’avance. Aussi, nous pouvons organiser pour eux, ce que nous appelons le “B2B match-up”, c’est-à-dire la préparation de leur visite en fonction de leur recherche ou de leurs centres d’intérêt spécifiques.

Considérez-vous que l’AMR remplit son rôle de point d’entrée pour travailler avec la Chine ?
Avec une histoire de plus de trente ans et une meilleure réputation chaque année, l’AMR est devenu un rendez-vous incontournable pour tous les acteurs de l’équipement auto en Chine. Par conséquent, je pense que les fabricants internationaux de l’industrie de l’entretien et de la réparation trouvent ici le plus grand nombre d’importateurs locaux, et croisent également les distributeurs et les utilisateurs finaux. Pour les visiteurs, AMR est devenu une plate-forme unique d’approvisionnement avec chaque année plus de 1 000 fournisseurs, qui présentent leurs derniers produits et technologies.

Envisagez-vous des partenariats avec d’autres salons étrangers comme Automechanika ou Equip Auto ?
Cela a toujours été dans nos réflexions. Nous sommes ouverts à tout partenariat possible, qui nous permettrait de faire rayonner le potentiel de nos exposants à travers le monde.

Au plan international, les grands salons choisissent d’être bisannuels… Pensez-vous que l’organisation du salon AMR chaque année est un bon rythme ?
Depuis 1983, AMR a toujours été un rassemblement annuel de l’industrie aftermarket pour les fabricants, les distributeurs et les utilisateurs finaux. Chaque année, on y vient à la rencontre des clients, pour trouver de nouveaux partenaires, discuter des opportunités d’affaires, échanger des informations et des technologies, etc. Nos visiteurs considèrent l’événement comme un point de rencontre annuel, c’est pourquoi nous pensons qu’un autre rythme les éloignerait trop du marché.

 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle