S'abonner
Non classé

Pneu : Montage, entretien et réparation

Publié le 22 mars 2012
Par Jean-Marc Felten
2 min de lecture
Cas d'école
Intérieur d’un capteur, la pile à gauche. Celle-ci est soudée et ne peut être remplacée.
Intérieur d’un capteur, la pile à gauche. Celle-ci est soudée et ne peut être remplacée.

Identifier la présence du TPMS

Outre la présence du signal sur le combiné d’instrument (il doit s’allumer à la mise du contact), les valves des premiers capteurs étaient entièrement métalliques, posées sur la jante à l’aide d’un écrou. Depuis 2010, des valves caoutchouc peuvent être utilisées (Schrader). Le moyen le plus efficace pour détecter un TPMS sur une roue consiste à utiliser le forceur de capteur.

Les précautions de montage/ démontage

Les opérations de démontage et montage d’un pneumatique sur une roue équipée d’un capteur de pression sont spécifiques. La méthode permet de ne pas endommager le capteur avec le talon du pneu lors du “détalonnage” et pendant le dégagement des talons.

Les batteries

Les batteries des capteurs embarqués ont une durée de vie comprise entre trois et dix ans. D’une manière générale, si une batterie de capteur est déchargée, il est préférable de changer les 4 capteurs du véhicule.

Les produits de réparation

Certains constructeurs remplacent la roue de secours par un compresseur et une bombe de produit de rebouchage. Après usage d’un tel produit sur une roue pourvue d’un système de détection de pression, il est nécessaire de contrôler le fonctionnement du capteur et l’absence de produit sur l’orifice de prise de pression. En cas de doute, remplacer le capteur.

Montage du capteur

Les capteurs intégrés à la valve doivent être serrés à un couple très précis, assez faible (4,0 Nm +/- 0,5 Nm pour des écrous auto-verrouillés).

-----------
Démontage et montage d’une roue avec capteur (voir photos)

Décollage du talon : positionner la “bêche” de détalonnage à 90° de la valve, puis à l’opposé. Ne jamais décoller le talon au niveau du capteur. Procéder à l’identique sur le côté intérieur de la roue.

Dépose du pneu : placer le levier sur le pneu (extraction du talon) au niveau de la valve et tourner la roue sur le démonte-pneu jusqu’à dégager la totalité du talon sans laisser descendre le talon dans la gorge de la jante au niveau de la valve. Procéder à l’identique pour sortir le côté opposé.

Repose du pneumatique : inverser les opérations et respecter les mêmes précautions au remontage du pneumatique. Veiller à ce que le talon soit positionné au mieux avant le gonflage pour une mise en place correcte sur l’épaulement.

-------------
Les fabricants

La mise en place d’une loi contraignante aux Etats-Unis, dès 2007, a encouragé les fabricants locaux à travailler sur les dispositifs TPMS. Les Européens ont été favorisés de leur côté par l’adoption des pneumatiques à roulage à plat (RFT et Pax). Dès 1997, Chevrolet adopte le contrôle de pression sur les Corvette équipées des pneumatiques Goodyear “Run Flat”.

Les Renault Laguna suivent en France, puis BMW, qui généralise le dispositif sur ses modèles, pour la plupart équipés de pneus à roulage à plat. A la fois européen et américain, Schrader a déposé les premiers brevets sur les TPMS et reste un des principaux fabricants, fournisseur des constructeurs comme du post-équipement. TRW dispose de plusieurs types d’équipements pour les constructeurs ainsi que pour la rechange. En Europe, Beru a longtemps fourni BMW, mais a revendu sa division à HUF Electronics GmbH. VDO Continental, Waeco, SmarTire Systems, proposent également des solutions.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle