S'abonner
Non classé

Production automobile : la FIEV rassure

Publié le 18 octobre 2010
Par Axel Abadie
2 min de lecture
En marge du Mondial de l’Automobile, la FIEV et Claude Cham, son président, ont souhaité faire le point sur la situation “post-crise” et tenter de rassurer l’ensemble de la filière.
Les équipementiers semblent voir le bout du tunnel, à tel point que 
désormais, ce sont les problèmes de disponibilités qui commencent
à se faire sentir…
Les équipementiers semblent voir le bout du tunnel, à tel point que désormais, ce sont les problèmes de disponibilités qui commencent à se faire sentir…

Associé à cinq membres du bureau, dont le vice-président Arnaud de David-Beauregard, Claude Cham a exposé un bilan statistique en demi-teinte de la production et des effectifs. Il s’est ensuite risqué à des prévisions pour l’horizon 2011, affichant un optimisme contenu.

En 2009, au niveau mondial, la production totale de véhicules a accusé un recul de près de 13 %, pour 61,7 millions d’unités, soit 10 millions de moins qu’en 2008. Le marché asiatique est le seul à progresser, de l’ordre de 0,8 %, confortant sa place de leader mondial. Il profite notamment de la croissance de la production chinoise, qui enregistre une hausse de 48,4 % en 2009.

Les catégories des VUL et VI affichent également un recul conséquent, respectivement de - 23,4 % et - 19,3 %. C’est l’Europe qui souffre le plus, avec un déclin de 63,5 % pour les seuls véhicules industriels. Dans cette atmosphère austère, notons cependant la bonne santé du marché des VL (+ 5 %) qui n’a cependant pas profité à la production, à cause notamment du déstockage des excédents de 2008.

Quid des équipementiers ?

Si, en 2009, le secteur des équipementiers voyait ses ventes s’éroder de 23 %, les premiers chiffres de 2010 témoignent d’un retour lent mais sûr à la croissance. En effet, les usines d’équipement françaises totalisent un CA de 10,7 milliards d’euros sur les sept premiers mois de l’année. Il s’agit là d’une hausse de 20 % en un an, qui laisse présager de meilleurs résultats pour l’année entière. Claude Cham s’est réjoui de constater que la production destinée à la première monte et celle consacrée à la rechange participaient à l’effort commun de progression.

Tout en reconnaissant l’efficacité des mesures gouvernementales, le Président n’en appelle pas moins à la vigilance pour les mois à venir. Il justifie cette retenue par des prévisions de croissance du PIB en Europe à seulement 1 %, et anticipe une stabilité, plutôt qu’un regain fort d’activité.
Sans détailler précisément la mise en application, Claude Cham a évoqué les mesures prioritaires de l’organisation qui participeront à l’amélioration du secteur. Il souhaite se concentrer sur les problèmes de surcapacités, le renforcement des bilans des PME avec la gestion des fragilités financières et technologiques.

Enfin, Claude Cham s’est exprimé sur les enjeux d’Equip’Auto, dont la prochaine édition est prévue pour octobre 2011. En alternance avec l’Automechanika de Francfort, le salon français fera l’objet d’une redéfinition, afin de reconquérir une place significative dans l’aftermarket mondial.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle