S'abonner
Non classé

Questions à Amaury Pouzet

Publié le 6 mai 2015
Par Marc David
2 min de lecture
Amaury Pouzet, General Manager France de Giti Tire
Amaury Pouzet, General Manager France de Giti Tire
Amaury Pouzet, General Manager France de Giti Tire

Le Champiro FE1 vient de faire l’objet d’une présentation officielle en Toscane. Que pouvez-vous dire sur cet événement ?

Outre la présentation à la presse internationale, nous avons organisé une deuxième session à destination de nos distributeurs. Une quarantaine d’entre eux ont répondu présents, dont bien sûr DPI (Doumerc Pneus International) pour la France, qui distribue nos produits tourisme. Certes, l’ensemble des distributeurs connaissaient déjà le produit dans la mesure où chaque pays l’avait présenté par le biais de réunions d’information, mais, au moins, l’événement en Toscane leur a permis de le tester "grandeur nature" dans un cadre exceptionnel, et donc de vérifier la véracité des arguments mis en avant.

Comment se positionne le nouveau Champiro FE1 dans la gamme GT Radial ?

D’abord, il faut rappeler que ce pneu s’inscrit dans l’objectif de notre centre de R&D allemand, qui est de développer des produits européens par des Européens. Une approche qui sous-entend une prise en compte des véritables besoins du marché. Partant de là, le Champiro FE1 succède au Champiro 228. Développé en 15, 16 et 17’’, il se positionne très bien par rapport à ses concurrents au vu des tests déjà effectués, tant au niveau de la sécurité que de la consommation carburant ou encore de la longévité. Pour preuve, le Champiro FE1 est classé "B" en freinage sur le mouillé et "B" ou "C" au niveau de la résistance au roulement, selon les dimensions. Encore une fois, notre objectif n’est pas de nous positionner en fabricant Premium, il est plutôt de bien nous positionner sur le "tiers 2" en travaillant sur les critères qualitatifs majeurs. Dans notre jargon, on qualifie d’ailleurs le FE1 de pneu "Premium confort", le confort venant en opposition avec la notion de performances au sens sportif du terme. Une démarche taillée sur mesure pour les véhicules des segments C et D, par le biais de 27 dimensions couvrant 95% du parc.

Plus globalement, comment se situe Giti Tire France aujourd’hui ? Dans ce registre, que pouvez-vous dire sur le premier équipement ?

Nous avons un objectif à 2018, qui est d’obtenir 5% de parts de marché sur la France à travers nos différentes marques puisque, hormis GT Radial, nous commercialisons également la marque Runway, présente chez Norauto. Au vu de cet objectif, nous avons en gros parcouru aujourd’hui la moitié du chemin. Pour ce qui est de la première monte, les choses se mettent en place avec nos clients constructeurs français. Nous équipons le deuxième véhicule le plus produit dans le monde par le groupe PSA après la 208, à savoir l’utilitaire léger décliné en Peugeot Partner et Citroën Berlingo. Avec Renault, nous sommes sur les nouvelles Logan et Sandero, qui réalisent une bonne partie des volumes du groupe. Bien sûr, nous travaillons avec ces deux grands groupes sur de nouveaux projets, que nous ne manquerons pas d’annoncer le moment venu, lorsque les homologations seront effectives et les produits montés sur les véhicules. Il est certain que la première monte représente un vecteur d’image important, le meilleur argument qualité pouvant être donné à nos clients, d’autant que les processus d’homologation se révèlent particulièrement complexes. Il faut savoir que le marché européen de la première monte est considéré comme le marché technique le plus exigeant au monde.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle