S'abonner
Non classé

Simulation à l’échelle 1

Publié le 7 mai 2014
Par Marc David
< 1 min de lecture
Yokohama et l’agence spaciale japonaise Jaxa ont réussi pour la première fois à modéliser à l’échelle 1 les turbulences de l’air et les ondes acoustiques générées en roulage...
Yokohama et l’agence spaciale japonaise Jaxa ont réussi pour la première fois à modéliser à l’échelle 1 les turbulences de l’air et les ondes acoustiques générées en roulage...
Yokohama et l’agence spaciale japonaise Jaxa ont réussi pour la première fois à modéliser à l’échelle 1 les turbulences de l’air et les ondes acoustiques générées en roulage...

En 2010, Yokohama développait une technique de simulation aérodynamique permettant l’étude des écoulements d’air autour des pneumatiques en conditions réelles d’utilisation. Celle-ci voyait même une application concrète avec le développement des pneumatiques à "ailettes" (présentés sur divers salons automobiles dans le monde), à même de réduire la traînée et la résistance à l’avancement…

Aujourd’hui, le manufacturier japonais va plus loin grâce à l’appui d’une équipe de chercheurs de la Japan Aerospace Exploration Agency (Jaxa) que dirige le professeur Kozo Fujii de l’Institut des sciences spaciales et aéronautiques (Isas). Concrètement, ceux-ci ont réussi pour la première fois dans le monde à modéliser à l’échelle réelle une simulation des structures d’écoulements d’air (turbulences) et des ondes acoustiques (bruit) générés par un pneumatique en roulage.

Il faut savoir que la méthodologie classique des calculs détermine une précision limitée au voisinage du point de contact du pneu avec la route. Or, dans ce cas de figure, l’équipe d’ingénieurs a réussi à affiner et augmenter la précision des calculs en utilisant de façon combinée un supercalculateur et une méthode de calcul à haute résolution, développée par les chercheurs de l’Esas et du Jaxa dans le cadre de l’exploration spatiale. De quoi démontrer que la source du bruit n’est pas uniquement générée par les turbulences autour du pneumatique en roulage, mais aussi par la pression accrue des flux d’air qui se créent à l’avant du pneumatique en roulage. Une première mondiale qui, assurément, ouvre de nouvelles perspectives de développement technologiques en matière d’aérodynamisme et d’acoustique.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle