S'abonner
Non classé

Toyo cultive les noix

Publié le 10 février 2012
Par Marc David
< 1 min de lecture
Développé avant tout pour une utilisation dans les pires conditions hivernales, l’Observe GSI-5 de Toyo dispose de certains atouts sur le plan technologique, notamment un composé de gomme faisant appel à des coquilles de noix écrasées.
Développé avant tout pour une utilisation dans les pires conditions hivernales, l’Observe GSI-5 de Toyo dispose de certains atouts sur le plan technologique, notamment un composé de gomme faisant appel à des coquilles de noix écrasées.
Développé avant tout pour une utilisation dans les pires conditions hivernales, l’Observe GSI-5 de Toyo dispose de certains atouts sur le plan technologique, notamment un composé de gomme faisant appel à des coquilles de noix écrasées.

A Pneu Expo, Dipropneu présentait sur son stand le dernier-né de Toyo, l’Observe GSI-5. Disponible dans une très large gamme dimensionnelle, de 15 à 20’’, séries de 75 à 35, ce nouveau profil hiver permet d’équiper de nombreux véhicules. Il a été développé et testé dans le cadre d’une utilisation dans des conditions extrêmes, notamment celles rencontrées dans le Grand Nord scandinave.

Sur le plan technique, l’Observe GSI-5 dispose de certains atouts, à commencer par sa construction : carcasse en polyester haute dureté pour une meilleure stabilité directionnelle, ceintures en acier à haute ductilité pour une meilleure stabilité, nappe sommet à enroulement filamentaire pour l’obtention d’une meilleure uniformité et d’une stabilité à haute vitesse, etc. Sa bande de roulement dispose pour sa part de lamelles multidirectionnelles (technologie Spider Sipe)  et de blocs à bords en dents de scie à même de fournir un excellent grip sur la neige ou sur les routes verglacées. Evidemment, le grip à basse température est renforcé par le biais d’un mélange de gomme à fort taux de silice, dont la répartition a été améliorée. Toujours côté mélange, l’Observe GSI-5 a la particularité de faire appel à des coquilles de noix écrasées. Pourquoi ce choix ? Parce que la noix représente l’une des substances (qui plus est, naturelle) les plus dures de la planète. Ajoutées au composé de gomme à base de silice, ces coquilles broyées déterminent une multitude de pics qui accrochent davantage dans la neige compacte et sur la glace, avec pour résultat un meilleur grip.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle