S'abonner
Non classé

Yokohama soutient les énergies nouvelles

Publié le 7 mars 2012
Par Marc David
2 min de lecture
Destinée à mettre en avant les solutions alternatives, la 13e édition du Rallye Monte-Carlo “Energies nouvelles” reçoit pour la première fois le soutien officiel de Yokohama, qui ne manquera pas de promouvoir sa technologie BluEarth.
Destinée à mettre en avant les solutions alternatives, la 13e édition du Rallye Monte-Carlo “Energies nouvelles” reçoit pour la première fois le soutien officiel de Yokohama, qui ne manquera pas de promouvoir sa technologie BluEarth.
Destinée à mettre en avant les solutions alternatives, la 13e édition du Rallye Monte-Carlo “Energies nouvelles” reçoit pour la première fois le soutien officiel de Yokohama, qui ne manquera pas de promouvoir sa technologie BluEarth.

Une épreuve qui s’adresse aux véhicules émettant moins de 115 g de CO2 par kilomètre, quelle que soit l’énergie utilisée à l’exception de l’énergie fossile, telle est la carte de visite du Rallye Monte-Carlo Energies nouvelles, dont la 13e édition se déroulera autour de Monaco du 23 au 25 mars prochain. Autrement dit, l’intérêt de cette épreuve, organisée parallèlement au Salon Ever dédié aux véhicules écologiques et aux énergies renouvelables qui se tiendra simultanément à l’espace Grimaldi, est de mettre en évidence de nouvelles solutions pour préserver l’environnement, qu’il s’agisse de solutions électrique, hybride, bio-Diesel, éthanol, GNV ou encore GPL. Dans ce registre, un challenge réservé aux véhicules électriques dont l’autonomie n’excède pas 250 km sans recharge (le “Challenge Urban Electrique”) se déroulera le samedi 24, avec l’épreuve de maniabilité le dimanche 25 mars sur le port de la Principauté.

Sur le plan pratique, Clermont-Ferrand, Lugano (en Suisse) et Annecy-le-Vieux ont de nouveau été retenues comme villes de départ de l’étape de concentration. Ensuite, pour l’ensemble des concurrents, destination la capitale des Alpes de Haute-Provence, soit Digne-les-Bains, où sera mis en place un contrôle horaire (CH). Enfin, les concurrents s’élanceront vers Monaco, qu’ils rejoindront en soirée après deux épreuves avant leur mise en parc fermé, quai Albert 1er.

Sur le plan partenaires, l’épreuve reçoit le soutien de constructeurs tels GM à travers Opel, déjà présent lors du 1er Rallye Automobile Monte-Carlo en 1911, ou encore l’américain Tesla (détenteur d’un record du monde de distance sans recharge). Et puis, il y a Yokohama, partenaire officiel du rallye pour la première fois. Outre le fait d’équiper une bonne partie des véhicules dans les différentes catégories, le manufacturier ne manquera pas de mettre en avant sa technologie BluEarth qu’on ne présente plus, et de consolider sa stratégie en matière de pneus basse résistance au roulement.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle