S'abonner
Distribution

Comment Nexus Automotive veut accompagner l’évolution du marché

Publié le 18 janvier 2022
Par Mohamed Aredjal
2 min de lecture
A l’occasion de son dernier congrès tenu à Francfort, en Allemagne, Nexus Automotive a dévoilé une nouvelle feuille de route pour faire face aux prochains défis de l’après-vente. Le groupement s’est notamment fixé pour objectif d’orienter son réseau vers un nouveau modèle économique.
Organisé à Francfort, le dernier rassemblement de Nexus Automotive, présidé par Gael Escribe, a réuni environ 55 fournisseurs et plus de 100 participants via une plateforme digitale. © Nexus Automotive
Organisé à Francfort, le dernier rassemblement de Nexus Automotive, présidé par Gael Escribe, a réuni environ 55 fournisseurs et plus de 100 participants via une plateforme digitale. © Nexus Automotive

Après avoir terminé 2021 avec une adhésion d’envergure, en se rapprochant de The Group en Amérique du Nord, Nexus Automotive veut poursuivre sa croissance en 2022. Lors de son premier congrès de l’année, organisé à Francfort dans un format hybride alliant à la fois virtuel et physique, l’ITG a fixé les grandes lignes de ses prochaines orientations stratégiques.

Le CEO du groupement, Gael Escribe, a déclaré lors de cet événement que l'équipe Nexus avait activement travaillé au cours des deux dernières années pour "préparer le terrain" et aider sa communauté à faire face aux défis qui l’attendent. "Nous vous devons plus que le « business as usual », c'est la promesse que Nexus fait à toute sa communauté, et 2022 verra l'éclosion de toutes ces activités", a-t-il ajouté.

Vers de "nouveaux modèles de business"

Dans cette perspective, l’ITG a mis en lumière les différentes nouveautés qui seront déployées au cours des prochains mois. Le groupement entend, tout d’abord, renforcer son équipe de responsables et de développeurs commerciaux pour accompagner le développement de ses fournisseurs, et pour faciliter notamment leur transition vers de "nouveaux modèles de business".

A cette même fin, Nexus Automotive prévoit la création d'une structure de services pour aider les équipementiers dans leur travail de prévision et de gestion de stocks, mais aussi dans la commercialisation de leurs produits. Cette nouvelle entité sera implantée en Afrique et au Moyen-Orient.

Précisons que pour améliorer son expérience clients, Nexus Automotive a récemment créé une direction spécifique, confiée à Bas Donders.

Nexus Automotive fait le focus sur le service

Dans sa volonté de mieux appréhender les prochaines transformations du secteur de l’après-vente, le groupement a aussi annoncé la mise en place d’une nouvelle plateforme de services dédiée à l’innovation. Celle-ci verra le jour dans l’Hexagone, à Lyon.

Au cours de ce dernier congrès, Gael Escribe n’a d’ailleurs pas manqué de rappeler qu’un élément clé de sa stratégie consiste à soutenir le groupement dans sa transition d’un modèle reposant sur la vente de pièces à un modèle fondé sur les pièces et les services. C’est pourquoi Nexus Automotive s’est fixé pour objectif d’identifier ces prestations à un stade précoce de leur développement, avant de les intégrer à son portefeuille et d’offrir des revenus additionnels à ses membres et ses fournisseurs.

Rappelons que l’ITG est déjà très impliqué dans le développement de plusieurs jeunes pousses (Marketparts, Renovatio, etc.) et au sein du fonds d’investissement Mobilion. Nexus Automotive a d’ailleurs confirmé son souhait d’accélérer cette stratégie en soutenant les start-up qui "apporteront des services innovants au marché de la rechange de demain".

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle